Rôle de l’acide ascorbique en odontologie

Communément appelé vitamine C présente un effet protecteur pour les organes du corps humain y compris l’organe dentaire et elle est indispensable pour son bon fonctionnement.

La régénération des tissus de soutien de la dent dépend de la différentiation des cellules progénétrices du ligament alvéolo-dentaire  et l’os alvéolaire, l’homéostasie est régulée par la présence de vitamine C.

La vitamine C est capable d’induire une activité télomérase dans les cellules souches du ligament  parodontal, conduisant à l’expression régulée de la matrice extracellulaire de type collagène I, fibronectine et intégrine β1, marqueurs de cellules souches, ainsi que les marqueurs ostéogéniques.

L’administration d’acide ascorbique per os constitue un traitement anti oxydant à court terme permettant une diminution significatif de TBARS salivaires responsables des déficiences du tissu gingivale et aussi l’inflammation gingivale issu du stress oxydatif.

En dehors de son rôle moléculaire sur le tissu dentaire, elle améliore la résistance de la dentine aux matériaux de restauration résine adhésif lorsqu’il est utilisé sur les surfaces dentinaires comme conditionneur, et aussi contribue à diminuer l’hyperpigmentation de la gencive donnant des résultats esthétiques satisfaisantes.

En conclusion :

La vitamine C présente un potentiel dans la régénération tissulaire et une implication directe dans la thérapeutique quotidienne en augmentant la longévité des restaurations et  permettant une obturation endodontique hermétique, elle offre aussi un sourire esthétique en retardant la repigmentation de la mélanine de la gencive.

 

Références :

1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25307916

2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23087948



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *