Coagulation sanguine : généralités et facteurs de coagulation

800px-Bleeding_finger

L’hémostase est un processus complexe par lequel les plaquettes, le plasma et les facteurs de coagulation interagissent pour contrôler les saignements. Lorsqu’un vaisseau sanguin est rompu, la vasoconstriction locale (diminution du calibre des vaisseaux sanguins) et l’agglutination des plaquettes (agrégation) sur le site de la blessure aident à prévenir les hémorragies. Les cellules endommagées libèrent un facteur tissulaire appelé, thromboplastine, qui active la voie extrinsèque du système de coagulation.

Cependant, la formation d’un caillot plus stable nécessite l’initiation des mécanismes complexes de coagulation connus sous le nom de voie intrinsèque. Ce système de coagulation est activé par une protéine, appelée facteur XII, une des 12 substances nécessaires à la coagulation, dérivée du plasma et du tissu endomagé.

Le résultat final de la coagulation est un caillot de fibrine, une accumulation d’une protéine fibreuse et insoluble sur le site de la blessure. Lorsqu’il y a rupture de la paroi d’un vaisseau sanguin, trois processus interdépendants se mettent en route (constriction, agrégation, coagulation) :

Constriction et agrégation

Immédiatement, le débit sanguin dans les vaisseaux endommagés diminue. De plus, les plaquettes, stimulées par le collagène secrété par les cellules endommagées, commencent à s’accumuler (agrégation). L’agrégation fournit un joint temporaire et un site pour la coagulation. Les plaquettes libèrent un certain nombre de substances qui améliorent la constriction et l’agrégation.

Coagulation

La transformation du sang d’un liquide à un solide peut être initiée par deux voies différentes, la voie intrinsèque et la voie extrinsèque. La voie intrinsèque est activée lorsque le plasma entre en contact avec des surfaces des vaisseaux endommagés. La voie extrinsèque est activée lorsque le facteur tissulaire (une substance libérée par des cellules endothéliales endommagées) entre en contact avec l’un des facteurs de coagulation.

Facteurs de coagulation :

Les matériaux que sont les plaquettes et le plasma, fournissent des facteurs de coagulation pour servir de composés précurseurs dans la coagulation sanguine. 12 facteurs de coagulation désignés par un nom et un numéral romain, sont activés dans une série de réactions en chaîne, chacun activant le facteur suivant dans la chaîne :

Facteur I, le fibrinogène, est une protéine de poids moléculaire élevé synthétisée dans le foie et convertie en fibrine pendant la cascade de coagulation.

Facteur II, la prothrombine, est une protéine synthétisée dans le foie en présence de vitamine K et convertie en thrombine pendant la coagulation.

Facteur III, le facteur tissulaire (thromboplastine), est libéré du tissu endommagé; Il est nécessaire afin d’initier la deuxième phase, la voie extrinsèque.

Facteur IV, consistant en des ions calcium, est nécessaire pendant toute la séquence de la coagulation.

Facteur V, ou le facteur labile (proaccélerine), est une protéine synthétisée dans le foie et fonctionne durant la voie commune du système de coagulation.

Facteur VII, l’accélérateur de conversion de la prothrombine sérique ou le facteur stable (proconvertine) est une protéine synthétisée dans le foie en présence de vitamine K; Il est activé par le facteur III dans la voie extrinsèque.

Facteur VIII, facteur antihémophilique (globuline antihémophile), est une protéine synthétisée dans le foie et requise pendant la phase intrinsèque du système de coagulation.

Facteur IX, l’un des composants plasmatiques de la thromboplastine. C’est une protéine synthétisée dans le foie en présence de vitamine K. Elle est requise dans la phase intrinsèque du système de coagulation.

Facteur X, le facteur Stuart (facteur Stuart-Prower) est une protéine synthétisée dans le foie en présence de vitamine K; Il est nécessaire dans la voie commune du système de coagulation.

Facteur XI, précurseur de la thromboplastine plasmatique, est une protéine synthétisée dans le foie et requise dans la voie intrinsèque.

Facteur XII, facteur Hageman, est une protéine requise dans la voie intrinsèque.

Facteur XIII, Facteur de stabilisation de la fibrine, est une protéine nécessaire pour stabiliser les brins de fibrine dans la phase de voie commune du système de coagulation.

 

Références :

1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5282680

2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28013226

3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21730834

4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14660878

5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19906010

 

Lire aussi :

 

La vitamine K2 prévient la calcification vasculaire et améliore le métabolisme osseux

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *