Apports récents des neurosciences dans la compréhension de l’anorexie mentale


Comme les autres troubles psychiatriques, les troubles alimentaires bénéficient des avancés neuroscientifiques récentes.

Les approches génétiques et épigénétiques, l’approche neurocognitive, l’imagerie cérébrale fonctionnelle permettent ainsi d’incriminer les circuits de la récompense dans la genèse et le maintien de l’anorexie mentale. Ces résultats récents sont de nature à moduler certains aspects des dispositifs actuels de soins et à permettre le développement de nouvelles approches thérapeutiques.

Source:

https://sci-hub.tw/https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0007996018300701

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *