Comment une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut entraîner un syndrome métabolique

Des chercheurs ont identifié un nouveau mécanisme par lequel la maladie parodontale peut causer le syndrome métabolique.

En étudiant des patients atteints du syndrome métabolique, les chercheurs ont mis en évidence des titres d’anticorps élevés contre Porphyromonas gingivalis, la bactérie responsable de la maladie parodontale. Dans un modèle de souris, les chercheurs ont ensuite montré que l’infection par cette bactérie provoque une résistance systémique à l’insuline et un dysfonctionnement métabolique dans les muscles squelettiques en altérant le microbiome intestinal. Cette étude montre l’effet que les maladies parodontales peuvent avoir sur l’ensemble du corps.

Source:

https://www.tmd.ac.jp/english/press-release/20201117-1/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *