Mémoire : hygiène, alimentation et supplémentation pour l’amnésie

mental-1389919_960_720

L’amnésie est un état de perte totale ou partielle de la mémoire. Cette perte de mémoire vient naturellement avec l’âge ou peut être associée à certains troubles mentaux, comme l’hystérie par exemple, ou à des maladies neurodégénératives tel que l’Alzheimer. Il existe plusieurs types d’amnésie qui peuvent nécessiter des soins médicaux et même constituer des situations d’urgence. Parmi les différents types d’amnésie on trouve :

L’amnésie rétrograde : Dans ce type d’amnésie, souvent causée par une blessure ou un traumatisme crânien, le patient est incapable de se rappeler les événements qui ont eu lieu avant l’amnésie. Le malade se souvient normalement  de tout ce qui s’est passé après la blessure ou le traumatisme.

L’amnésie antérograde : C’est l’état contraire de l’amnésie rétrograde. Ce type d’amnésie peut également se produire après n’importe quel type de blessure à la tête ou un trauma crânien. Elle signifie que le patient est incapable de retenir de nouvelles informations. La mémoire à court terme disparaît et les événements qui se sont produits récemment sont oubliés. Le patient se souvient des événements survenus avant la blessure.

L’amnésie globale transitoire : Il s’agit d’une forme grave d’amnésie antérograde où le patient perd tous ces nouveaux souvenirs. Il s’agit d’une forme rare d’amnésie et se trouve généralement chez les patients âgés et ceux qui souffrent de problèmes vasculaires chroniques.

L’amnésie traumatique : Un coup dur sur la tête pourrait engendrer ce type d’amnésie. Cela peut se produire au cours d’une blessure sportive ou d’un accident. Ce traumatisme peut entraîner une perte de conscience ou même un coma chez certains patients. L’amnésie traumatique est généralement temporaire, et est souvent considérée comme un symptôme de la commotion cérébrale. Sa durée dépend de la gravité de la blessure.

Syndrome de Wernike-Korsakoff : C’est une amnésie causées par une psychose progressive et est généralement provoquée par l’abus d’alcool, la malnutrition ou la carence en thiamine. Les patients souffrant de syndrome de Wernike-Korsakoff tendent également à développer d’autres problèmes neurologiques tels que des engourdissements et une perte de sensibilité dans les extrémités ainsi qu’une mauvaise coordination.

L’amnésie hystérique : Aussi connue sous le nom de fugue amnésique ou fugue dissociative, c’est une maladie rare. Elle était considérée comme une maladie à part entière. Actuellement, on la considère comme une variante de l’amnésie. Le patient perd complètement sa mémoire y compris sa propre identité. Ce type d’amnésie peut être déclenché par un événement traumatique. Dans la plupart des cas, On observe une rémission progressive avec le temps. Des études montrent que l’événement qui a déclenché l’amnésie est complètement oublié même après la reprise.

L’amnésie infantile : Elle est associée avec le développement des capacités linguistiques. Les personnes souffrant d’amnésie infantile n’ont pas de mémoire de leur petite enfance. Cela peut être attribué au développement immature de certaines parties du cerveau pendant l’enfance.

D’autres types d’amnésie moins connus comprennent l’amnésie post-hypnotique (où un patient subit l’hypnose, mais ne se souvient pas de tout ce qui s’est passé pendant la séance d’hypnose), l’amnésie source (Le patient peut se rappeler des informations mais pas de leurs sources) , la prosopagnosie (une incapacité à se souvenir des visages).

Remèdes pour l’amnésie

En l’absence de tout traitement médical définitif pour l’amnésie, certains traitements naturels peuvent être bénéfiques :

– Les noix comme les amandes ont des propriétés uniques qui favorisent le fonctionnement du cerveau. Une poignée d’amandes trempées dans de l’eau pendant la nuit et pelées avant de les manger renforcent le fonctionnement du système nerveux surtout au niveau de la transmissibilité de l’influx nerveux.

– Les noix en combinaison avec des figues ou des raisins peuvent aider à améliorer la santé des nerfs, avec leur haute teneur en vitamines, ainsi que des minéraux comme le phosphore et le potassium nécessaire pour la santé des nerfs (gaine de myéline).

– L’huile essentielle d’amande utilisée en inhalation de vapeur peut également aider à améliorer le fonctionnement du cerveau.

– D’autres fruits qui sont riches en phosphore comme les raisins, les oranges, et les dates sont tous d’une aide considérable pour la mémoire.

– Le romarin est une plante qui a un effet remarquable sur la mémoire et l’amnésie.

– Le thé de rose-marie ou l’huile de romarin peuvent prévenir l’épuisement mental.

– Le thé de sauge est considéré comme un autre remède pour l’amnésie.

– La malnutrition peut être l’un des facteurs qui contribuent au renforcement de l’amnésie. Une alimentation saine et équilibrée joue un rôle important en fournissant les nutriments essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau et le système nerveux.

– Les patients amnésiques devraient éviter la caféine, les boissons gazeuses, le thé, l’alcool, le sucre raffiné, la farine blanche ainsi les aliments transformés en général.

– Le repos et surtout le sommeil ainsi que l’exercice physique et mental sont les bases d’une hygiène mentale appropriée.

Suppléments pour l’amnésie : Vitamines du complexe B (particulièrement la B1), vitamine E, vitamine D, magnésium, phosphore, potassium, glutamate, NADH

Lire aussi :

La mémoire déclarative et non déclarative et son rôle dans l’apprentissage

Vitamines du complexe B, quel intérêt pour les troubles cognitifs ?

Méditation et neuroanatomie fonctionnelle

Hypnose et imagerie cérébrale

Hypnose : Oscillations cérébrales et hypnosabilité

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *