Maladie de Crohn et vitamine D

offal-1463369_960_720

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire intestinale qui affecte l’intestin grêle en particulier. On observe chez les patients atteints de cette maladie, une douleur et une diarrhée chroniques et les symptômes sont en général similaires à ceux de la colite ulcéreuse, qui cause des ulcères au niveau de la muqueuse intestinale. La maladie de Crohn affecte à la fois les hommes et les femmes et peut se manifester durant l’enfance. Personne n’en connaît vraiment l’étiologie mais il existe une variété de traitements.

L’un des symptômes les plus connu de la maladie de Crohn est la déficience en vitamine D en raison d’une malabsorption intestinale à cause de l’inflammation permanente de la muqueuse intestinale. La vitamine D est le régulateur du métabolisme du calcium dans le corps. L’apport quotidien en vitamine D est assuré grâce à l’alimentation et à l’exposition au soleil. C’est la raison pour laquelle la supplémentation en vitamine D pourrait être envisagée surtout en période d’hiver et d’automne où la lumière solaire manque chez ces patients.

Le résultat d’une déficience en vitamine D est l’ostéomalacie et ce, quelques soit l’âge. L’ostéomalacie est un état pathologique où le tissu osseux est plus fragile que la normale car il manque de densité calcique. Le calcium ne se fixe pas facilement en raison d’une carence en vitamine D. Chez les adultes l’ostéomalacie est synonyme de fractures fréquentes et sans raison apparente. Chez les enfants, on constate plutôt le rachitisme. La supplémentation en vitamine D n’est pas obligatoire chez les personnes atteintes de maladie de Crohn qui s’exposent régulièrement au soleil. La prise de vitamine D ne doit se faire que sous forme de cures dont la durée sera déterminée en fonction des jours où l’exposition au soleil est impossible en raison de conditions météorologiques.

La vitamine D n’est pas considérée comme un médicament par l’OMS, on peut donc l’acheter en pharmacie sans ordonnance. Cependant, le fait qu’elle soit considérée comme un complément alimentaire ne veut pas dire qu’elle est inoffensive. N’hésitez pas à demander à votre nutritionniste ou à votre médecin si ce genre de suppléments est adapté à votre cas et si oui, quelle dose vous devez prendre. Demander à un professionnel de la santé est important car si vous avez la maladie de Crohn cela veut dire que vous prenez un traitement qui pourrait interférer avec certaines doses de vitamine D. Parfois un supplément pourrait interférer avec un ou plusieurs médicaments et ainsi réduire leur effet ou provoquer des effets secondaires. Une dose élevée de vitamine D conduit à une overdose voire un empoisonnement à la vitamine D. Oui, c’est sérieux, les surdosages en vitamine D ne pardonnent pas, troubles hépatiques, insuffisance rénale aiguë…etc. Prenez strictement la dose indiquée.

La maladie de Crohn pourrait constituer une condition pathologique difficile à gérer et à vivre mais des changements simples, comme la supplémentation en vitamine D (entre autres) pourrait faciliter la vie à beaucoup de patients même au niveau psychologique car, outre son effet sur le métabolisme du calcium, la vitamine D a un effet, non des moindres sur l’humeur. Par conséquent, la tendance dépressive des patients souffrant de la maladie de Crohn peut être écartée avec une prise de vitamine D en période hivernale.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *