Maladie coeliaque : conduite à tenir

800px-blausen_0603_largeintestine_anatomy

La maladie cœliaque est un trouble digestif caractérisé par une inflammation constante de l’intestin grêle le plus souvent à cause de l’ingestion d’aliments à base de gluten et de molécules dérivées. Le gluten est une protéine contenue dans de nombreux aliments courants à base de céréales, tels que le pain et les pâtes. Les aliments à base de blé, de seigle et d’orge contiennent du gluten. La consommation d’aliments contenant du gluten déclenche une réponse immunitaire dans la muqueuse du grêle chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque. Il en résulte des dommages à l’intérieur de l’intestin grêle et le procédé de l’absorption des nutriments est entravé. La maladie coeliaque entraîne des symptômes tels que des maux d’estomac et de la diarrhée. En raison de la mauvaise absorption des nutriments, les personnes atteintes de maladie coeliaque peuvent également souffrir de carences en micronutriments et ont souvent du mal à prendre du poids. Bien qu’il n’y ait pas de traitement spécifique pour cette maladie, on peut faire face et gérer très efficacement la situation en faisant certains changements au niveau nutritionnel.

Comment reconnaître une maladie coeliaque ?

Les personnes atteintes de la maladie coeliaque ont tendance à éprouver des signes caractéristiques tels que des douleurs abdominales, des ballonnements et de la diarrhée. Il y a aussi ceux qui éprouvent aucun symptôme. Les symptômes de la maladie coeliaque peuvent parfois être confondus avec ceux d’autres troubles gastro-intestinaux tels que le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn et les ulcères d’estomac. Il y a aussi certains symptômes de la maladie coeliaque qui ne sont pas liés au système gastro-intestinal. Il s’agit notamment des douleurs articulaires, des crampes musculaires, des plaies dans la bouche, de l’anémie, des éruptions cutanées, des problèmes osseux et de la dépression. Les personnes qui souffrent de carences nutritionnelles en raison de la maladie coeliaque peuvent afficher d’autres symptômes plus généraux tels que la perte de poids, la fatigue et l’ostéoporose. on peut constater aussi un retard de croissance chez les enfants.

Une maladie qui affecte l’intestin grêle d’une manière similaire à la maladie coeliaque est la dermatite herpétiforme. Ce trouble est aussi le résultat de l’intolérance au gluten et l’exposition aux aliments contenant du gluten et ses dérivés peut également conduire à des démangeaisons et des cloques observées sur la peau.

Ceux qui ont des antécédents familiaux de la maladie peuvent être à un risque plus élevé de développer la maladie coeliaque. Si des symptômes tels que des problèmes de croissance, l’irritabilité, la pâleur et des selles volumineuses sont remarqués chez un enfant, il faut consulter dès les débuts des symptômes afin d’éviter l’aggravation de la situation. La maladie cœliaque est diagnostiquée par test biologique sur un échantillon sanguin. Le médecin peut également prélever un petit échantillon de tissu de l’intestin grêle et l’examiner dans un laboratoire.

Si la maladie coeliaque n’est pas traitée, de nombreuses complications sont susceptibles de se développer. L’une des principales complications de cette maladie est la malnutrition. Ceci peut se produire même si le régime alimentaire semble être suffisant. Les carences en folate et en fer peuvent conduire à une perte de poids et voire à l’anémie. La maladie cœliaque conduit à la perte de graisses dans les selles, ce qui peut également se traduire par une perte excessive de vitamine D et de calcium. Cela pourrait entraîner un ramollissement des os et sur le long terme une ostéoporose.

A cause des dégâts provoqués par cette maladie dans la muqueuse de l’intestin grêle, il peut devenir difficile de tolérer toutes sortes d’aliments, même sans gluten. Les personnes atteintes de la maladie coeliaque peuvent développer également une intolérance au lactose. Une fois l’inflammation intestinale diminuée, la plupart des patients constatent qu’ils peuvent à nouveau consommer des aliments contenant du lactose. Ceux qui ont la maladie coeliaque et qui ne gère pas correctement leur état par un régime sans gluten risquent de développer des cancers tels que le cancer du côlon et le lymphome intestinal. La maladie cœliaque peut également être liée à certaines complications neurologiques tels que des lésions nerveuses et des convulsions.

Remèdes potentiels :

Il n’existe aucun remède pour la maladie coeliaque, mais elle peut être gérée efficacement par des changements d’habitudes alimentaires. Afin d’empêcher une aggravation des symptômes et de prévenir les complications, certains aliments doivent être évités.

Les aliments contenant du gluten comme l’orge, le seigle, la semoule, le blé et le boulgour devraient être exclus de l’alimentation définitivement. Dès que le gluten est éliminé de l’alimentation quotidienne, l’inflammation dans l’intestin grêle est réduite. La plupart des personnes commencent à se sentir mieux durant les quelques semaines qui suivent ces changements, mais une bonne cicatrisation des villosités peut prendre beaucoup plus longtemps. La guérison complète peut se produire dans quelques mois ou plus (jusqu’à deux ans). Les enfants guérissent plus rapidement par rapport aux adultes. Dans le cas où un aliment à base de gluten est accidentellement consommé, il peut y avoir des maux d’estomac et une diarrhée. Certaines personnes ne souffrent pas de symptômes, mais des dommages au niveau des villosités peuvent avoir lieu. La présence de gluten dans les aliments même à l’état de trace peut également redéclancher l’inflammation de la muqueuse intestinale.

Les personnes qui souffrent de carences alimentaires graves en raison de la maladie coeliaque peuvent prendre des suppléments nutritionnels. Les niveaux de nutriments tels que le folate, le calcium, le fer et les vitamines B12, D et K peuvent être très bas chez ces patients. Des suppléments sont généralement prescrits sous forme de comprimés. Mais ils peuvent également être donnés sous la forme d’injections si le tube digestif n’est pas en mesure de les absorber. Pour traiter l’inflammation dans les intestins, les médecins prescrivent généralment des anti-inflammatoires stéroïdiens, ce qui provoque d’autres complications ailleurs dans d’autres organes.

Il existe quelques remèdes naturels qui sont connus pour soulager de la maladie coeliaque :

– Le yaourt est connu pour aider à la guérison de l’appareil digestif.

– Les huiles de poisson contribuent à limiter l’inflammation intestinale.

– Plusieurs herbes peuvent être utilisées :

  • L’extrait de feuille d’olivier
  • La camomille
  • L’orme rouge
  • La tisane de prêle à consommer au moins trois fois par jour

Alimentation :

Les aliments comme le pain, les gâteaux, les biscuits, les céréales, la bière, l’avoine, les pâtes, les viandes froides, les vinaigrettes, les soupes et les sauces doivent être évités sauf s’ils sont spécifiquement étiquetés comme étant sans gluten. Les céréales comme l’avoine peuvent parfois subir une contamination due à l’exposition au blé lors de leur culture ou transformation. Même si on ne sait pas avec certitude si l’avoine causent des dommages aux personnes atteintes de la maladie coeliaque, on conseille généralement aux patients d’éviter de l’éviter s’il n’est pas pas sans gluten. Un régime sans gluten peut contenir de nombreux aliments de base comme le maïs, le sarrasin, le riz, le quinoa, la semoule de maïs. Même avec ces aliments, il est conseillé de vérifier les étiquettes des produits alimentaires. D’autres aliments qui peuvent être inclus en toute sécurité dans un régime sans gluten comprennent les fruits, les produits laitiers (sauf intolérance au lactose ou à la caséine), le poisson, la volaille, les pommes de terre, le riz et les légumes. Certaines personnes peuvent trouver difficile d’exclure les pains et les pâtes de leur alimentation, heureusement pour eux qu’il y a quelques pains et des pâtes sans gluten disponibles sur le marché aujourd’hui.

Lire la suite :

 

Acidose métabolique/respiratoire : Quels sont les causes de l’acidose ?

Système nerveux autonome périphérique : à quoi ça correspond ?

Types métaboliques et métabolisme énergétique : que faut il manger ?

Alcoolisme : Hygiène alimentaire, suppléments et traitement

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *