Effets cognitifs et biologiques des composés phytochimiques des agrumes dans le déclin cognitif subjectif


L’auraptène (AUR) et la naringénine (NAR) sont des substances phytochimiques dérivées des agrumes qui influencent plusieurs mécanismes biologiques associés au déclin cognitif, notamment les dommages neuronaux, le stress oxydatif et l’inflammation. Des preuves cliniques de l’efficacité d’un nutraceutique ayant le potentiel d’améliorer la fonction cognitive dans des cohortes à risque de déclin cognitif seraient d’une grande valeur dans une perspective préventive. L’objectif principal de cette étude est de déterminer les effets cognitifs d’un traitement de 36 semaines avec un extrait d’écorce d’agrume standardisé dans les niveaux d’AUR et de NAR chez des adultes plus âgés présentant un déclin cognitif subjectif (SCD). L’objectif secondaire est de déterminer les effets de ces substances phytochimiques sur les biomarqueurs sanguins indiquant des dommages neuronaux, le stress oxydatif et l’inflammation.

Quatre-vingts personnes âgées atteintes de DSC seront recrutées et réparties au hasard pour recevoir le traitement actif (400 mg d’extrait d’écorce d’agrume contenant 0,1 mg d’AUR et 3 mg de NAR) ou le placebo dans un rapport 1:1 pendant 36 semaines. Le critère d’évaluation principal est la variation du score de la batterie répétable pour l’évaluation de l’état neuropsychologique entre le début de l’étude et les semaines 18 et 36. Les autres résultats cognitifs comprendront les changements dans la mémoire verbale et non verbale, l’attention, les fonctions exécutives et visuospatiales. Des échantillons de sang seront prélevés sur un sous-échantillon consécutif de 60 participants. Le critère d’évaluation secondaire est la variation du taux d’interleukine 8 sur la période de 36 semaines. Les autres résultats biologiques comprennent les changements dans les marqueurs de dommages neuronaux, le stress oxydatif et les cytokines pro- et anti-inflammatoires.

Cette étude évaluera si une intervention avec un extrait d’écorce d’agrume standardisé dans les niveaux d’AUR et de NAR a des effets cognitifs et biologiques chez les adultes plus âgés atteints de SCD, facilitant l’établissement d’une intervention nutritionnelle chez les personnes à risque de déclin cognitif.

Source :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9575277/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *