Anémie : Causes, symptômes & alimentation

modified_sickle_cell_01

L’anémie est un trouble sanguin très commun lié à un taux bas d’hémoglobine dans le sang. Il est important de comprendre le rôle exact de l’hémoglobine afin de bien comprendre cette maladie. Le sang contient des globules rouges. Ces globules rouges contiennent des molécules d’hémoglobine qui se combinent avec l’oxygène pour être transportées vers les différents organes et tissus de l’organisme. Si les globules rouges ont un taux d’hémoglobine insuffisant, elles ne pourront plus transporter des quantités suffisantes d’oxygène vers les cellules et les tissus. Comme les cellules sont privées de l’oxygène dont elle ont besoin, le niveau d’énergie diminue car le catalyseur qui fait tourner le cycle de Krebs et la chaîne à électrons n’arrive plus à des quantités suffisantes. L’anémie peut aggraver les affections existantes et peut augmenter les risques de succomber à toute une variété de maladies. Elle peut généralement être traitée et prévenue par des changements alimentaires et par des mesures d’hygiène de vie et de supplémentation.

Symptômes de l’anémie

La plupart de ceux qui éprouvent des symptômes d’anémie les attribuent simplement à une fatigue quotidienne tout à fait normale à leur sens. Comme le déficit devient plus grave, l’individu peut éprouver un sentiment de perte d’énergie et de vertiges, de l’inertie, de l’incapacité à se concentrer ainsi qu’un épuisement total. Le corps est alors obligé d’augmenter le travail cardiaque afin de répondre aux besoins de l’organisme en oxygène. Cela pourrait provoquer des palpitations, de légers symptômes de crise cardiaque, une claudication des jambes, une dyspnée inhabituelle, et de l’essoufflement. Parfois, on peut observer des signes évidents d’anémie comme la jaunisse, des déformations osseuses, ou des ulcères des jambes. L’anémie chez les femmes peut être plus évidente que chez les hommes.

Ceux qui éprouvent de la fatigue sans effort significatif, qui semblent avoir le teint plus pâle, le souffle court, une perte de cheveux notable, une aggravation de problèmes cardiaques déjà existants devraient consulter un médecin pour savoir si elles sont anémiques. Dans le cas d’une anémie chronique de longue date, les patients ne remarquent pas de différence, car parfois le corps s’adapte aux niveaux inférieurs d’oxygène. Les symptômes de l’anémie ne se limitent pas seulement à cette dernière mais concernent d’autres pathologies également. Malgré cela, il est nécessaire d’identifier d’abord les signes qui se rapportent exclusivement à l’anémie :

  • Douleur à la poitrine
  • Vertiges, surtout en position debout ou pendant l’activité physique
  • Apathie
  • Fatigue
  • Difficulté de concentration
  • Maux de tête réguliers

D’autres formes d’anémie peuvent avoir des symptômes différents, comme :

  • Constipation
  • Sensation de picotement particulièrement dans les extrémités

Les enfants souffrant d’anémie présentent souvent un faible rendement scolaire et une incapacité à se concentrer même durant de courtes périodes. Dans de rares cas, le patient peut éprouver un gonflement des jambes, des brûlures d’estomac, une transpiration inhabituelle, des vomissements, et parfois du sang dans les selles. Ces symptômes ont tendance à être plus fréquents chez les femmes. L’anémie sévère peut une tachycardie qui indique une circulation hyperactive, ou encore un élargissement du cœur.

Le pica (trouble du comportement alimentaire) qui consiste en la consommation de matières non comestibles comme : les cheveux, l’herbe, le papier, la craie, les écailles de peinture murale…etc. est plus fréquent chez les enfants et peut constituer une indication de carence en fer, mais il est connu également pour se produire chez les adultes qui ont des niveaux normaux d’hémoglobine dans le sang.

Les causes de l’anémie

Différentes parties du corps produisent des globules rouges, mais la plupart du travail se fait dans la moelle osseuse, qui est le tissu mou qui se trouve dans le creux des grands os. L’hémoglobine est la protéine qui transporte l’oxygène dans les globules rouges du sang aux différentes parties du corps, et qui donne leur couleur rouge aux globules rouges. Les personnes souffrant d’anémie ont moins d’hémoglobine dans le sang, ce qui peut être détecté par leur teint anormalement pâle. Les causes de l’anémie peuvent être parmi les suivantes :

  • Une mauvaise alimentation en particulier pendant la grossesse
  • Des maladies chroniques comme le cancer et la colite due à des ulcères
  • Un défaut du système immunitaire, ce qui provoque la destruction des cellules sanguine (anémie hémolytique)
  • Affection de la moelle osseuse par une leucémie ou un myélome multiple.
  • Génétique, par l’héritage de certaines formes d’anémie comme la thalassémie
  • Perte de sang interne comme dans des phase de menstruation lourde, ou des ulcères dans l’estomac
  • Chirurgie de l’estomac ou de l’intestin, ce qui inhibe l’absorption du folate, de la vitamine B12, ou du fer
  • Une thyroïde hypoactive qui produit une quantité insuffisante d’hormones thyroïdiennes
  • Défaillance des reins
  • Déficit dans le niveau de testostérone
  • Certains médicaments (L-dopa, Alpha-méthyl-dopa)

Les trois principales raisons de l’anémie sont les suivantes :

  • Destruction des globules rouges
  • Production insuffisante de globules rouges
  • Perte constante de sang due à une affection médicale ou un état physiologique extrême

Cependant, les causes les plus courantes de l’anémie comprennent une carence nutritionnelle comme un manque de vitamines ou de fer, et la prise d’un médicament ou une toxine. Une alimentation saine est une mesure préventive très puissante.

Remèdes pour l’anémie

Des tests sanguins sont nécessaires pour confirmer un diagnostic d’anémie. Ces tests permettent de déterminer les niveaux de vitamine B 12 spécifiquement ainsi que des autres vitamines et minéraux, notamment le folate et le fer. Ils peuvent également détecter le nombre de globules rouges et le taux d’hémoglobine. Afin d’identifier les autres problèmes médicaux qui peuvent être la cause de l’anémie, il existe d’autres tests qui peuvent être nécessaires. Quand vous considérez les nombreuses causes, les innombrables types d’anémie et les innombrables traitements de celle-ci, vous vous rendrez compte de la complexité de cette maladie. Cependant, il y a certains remèdes simples pour l’anémie qui peuvent être précieux. Voici quelques uns des plus efficaces :

  • Le jus de betterave est l’un des meilleurs remèdes pour l’anémie, riche en une grande variété de nutriments tels que le fer. Boire un grand verre, sans sucre de jus de betterave frais chaque matin peut restaurer les niveaux d’hémoglobine chez les anémiques.
  • Un bain de soleil est un remède contre l’anémie, très simple et efficace, car il dynamise le processus de production des globules rouges.
  • Le jus de tomates fraîches ou même de la purée de tomate est un grand remède pour l’anémie. Les tomates sont d’excellentes sources de vitamines A, C et K et fer.
  • Un régime cétogène à base de viande, sous forme de cures est le meilleur remède à l’anémie.
  • Suppléments : fer, vitamine B12, folate (et non pas acide folique). Puisque la vitamine C est un catalyseur à l’absorption et la fixation du fer, l’ingestion de suppléments de fer devrait être accompagnés d’acide L-ascorbique.
  • Les suppléments en fer peuvent causer des problèmes digestifs temporaires telles que la diarrhée, la constipation et des brûlures d’estomac. Tenez vous informé de tous les effets secondaires de vos suppléments. En aucun cas vous ne devez augmenter ou diminuer la dose de votre supplément sans en parler d’abord à votre médecin ou nutritionniste.
  • Une transfusion sanguine peut être essentiel en cas de perte continue de sang, ou lorsque l’incidence de l’anémie est grave

Diète pour l’anémie

Le régime alimentaire d’une personne anémique devra se pencher sur les causes profondes du problème. Voici quelques-uns des aliments qui doivent être présents dans un régime antianémique :

  • Viande (volailles, rouges, abats, foie…)
  • Légumes
  • Fruits
  • Yaourt
  • Céréales
  • Haricots secs
  • Œufs durs
  • Poissons
  • Noix et graines

Les aliments riches en fer jouent un rôle crucial dans le traitement de l’anémie, même si elle n’est pas feriprive. Ces aliments sont :

Le foie et les huîtres, les légumes verts, les betteraves, les flocons de son, le riz rouge, les lentilles , les raisins secs, les pruneaux, les pommes.

Le fer est nécessaire pour fabriquer l’hémoglobine et le fer de la viande est plus biodisponible et biofonctionnel par rapport au fer des autres aliments.

Les aliments riches en protéines animales comme les abats, le foie et les reins ont une teneur en vitamine B12 très élevée. Le manque de vitamines B peut causer un type d’anémie appelée l’anémie pernicieuse. Le folate est la forme biofonctionnelle de la vitamine B9. L’organisme a besoin de la B9 pour construire de nouvelles cellules. Elle est également essentielle pour les femmes enceintes, car elle leur permet d’éviter l’anémie et préserve la santé de leur bébé. La vitamine C est d’une grande aide pour le corps dans l’absorption et la métabolisation du fer. Les poivrons, les fruits exotiques (mange, kiwi) et les agrumes sont de très bonnes sources de vitamine C.

Lire aussi :

 

La vitamine B12 en IV dans le traitement de l’anémie pernicieuse (une revue de la littérature) :

http://vitamine-b-12.com/vitamine-b12-anemie-pernicieuse-voie-im-orale/

Les carences en vitamine B12 et leur effets (une revue de la littérature) :

http://vitamine-b-12.com/carence-vitamine-b12-cyanocobalamine-revue-de-litterature/

 

Cirrhose du foie, quelle alimentation ?

Goitre ou hypothyroïdie : étiologie, clinique et mesures à prendre

Maladie coeliaque : conduite à tenir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *