Alimentation et carie dentaire


Qu’est ce que la carie dentaire ?

La carie dentaire est la déminéralisation localisée de la surface de la dent provoquée par les métabolites des acides organiques de microorganismes oraux tels que Streptococcus mutans. Cette maladie entraîne une destruction progressive et chronique des dents.

 

Quel lien avec l’alimentation ?

Le lien entre le régime alimentaire et le risque de carie dentaire a été suspecté dès le IVe siècle avant J-C., quand Aristote a émis l’hypothèse que la carie dentaire était causée par la consommation de figues sucrées, qui collaient à la dent. La médecine moderne le dit à haute voix aussi, le sucre est incriminé dans le dérèglement du métabolisme et notamment dans la balance méniralisation/démineralisation des surfaces dentaires. L’effet cariogène des glucides fermentescibles peut être amplifié ou atténué par d’autres facteurs alimentaires, ainsi que par la flore buccale et des facteurs de l’hôte (par exemple, la susceptibilité génétique, la composition et le flux de salive…etc.).

Le sucre stimule en général la formation de plaques bactériennes, une substance comprenant des colonies microbiennes incorporées dans une matrice des protéines salivaires et des polymères extracellulaires, qui peut servir de support à la croissance de bactéries favorisant la carie. Le sucre augmente également la teneur de la plaque et de la salive en minéraux, suggérant une déminéralisation accrue des dents.

 

Comment reconnaitre un aliments à effet cariogènes ?

Ces aliments ont une caractéristique detrrminante, leur richesse en glucides.

Ils présentent un potentiel acide

Lentement éliminer de la cavité buccale

 

Quels sont ces aliments à effet cariogène ?

Il est importants d’explquer aux patients surtout les parents et leurs enfants que certains aliments même s’ils sont bénifiques, lorsqu’ils sont donnée à n’importe quelle fréquence et longueur de journée peuvent avoir un effet cariogène.

Les aliments collants tels que les fruits secs, les collations aux fruits et les biscuits peuvent provoquer des caries car ils collent aux dents. Les acides libérés par les bactéries décomposent ces aliments et restent dans la cavité buccale pendant de longues périodes entraînant la carie dentaire.

Les aliments qui se cassent en petits morceaux peuvent également rester collés dans les crevasses situées entre les dents ou dans les profonds sillons des molaires causant des dommages irréversibles à long terme.

Les boissons ne restent généralement pas longtemps dans la bouche, mais si elles sont bu à la longeur de journée, les chances de développer des caries augmentent. Si les dents sont constamment exposées à des boissons sucrées, les acides produits par les bactéries restent dans  bouche, provoquant la carie. Cela est particulièrement vrai pour les bébés ou les jeunes enfants qui ont constamment un biberon dans la bouche ou une bouteille de jus ou de soda.

Tableau récaputilatif des aliments à effet cariogène :

Aliments riches en glucides rafinés

 

pH des aliments Aliments dont les débrits restent longtemps dans la bouche

 

– Les céréales rafinés (tous les aliments à base de farine blanche comme le pain, les pates, le riz non complet…etc.).

– Les jus de fruits (surtout industriels, naturels sucrés).

– Les confiseries et patisseries

– <3: citrons, citrons verts, raisins, boissons gazeuses

–  > 3 <5: pomme, abricot, betterave, myrtille, cerise, cornichon, pamplemousse, ketchup, nectarine, orange, pêche, ananas, prune, fraise, tomate, miel

– > 5 <7: café, banane, maïs, chou, sirop d’érable, oignon, pomme de terre, melon d’eau

– > 7: craquelins, blanc d’oeuf

– > 9: bicarbonate de soude

– Fruits séchés

– Snacks aux fruits

– Bonbons gommeux

– Bonbons durs / sucettes

 

 

La prévalence actuelle de la carie dentaire est gravissime et succite beaucoup l’attention des chirurgiens-dentistes.

Il est d’une importance majeure de revoir les axes de prévention en médecine dentaire (primaire, secondaire et tertiaire). En effet, seules les préventions secondaire et tertiaire sont envisagées par les dentistes. La prévention primaire quant à elle, est souvent négligée ou très partiellement prise en compte.

Dans d’autres articles, il était question du rôle de la génétique et du microbiote qui ont aussi un rôle dans le développement de la carie. Le présent article aborde les aliments à effet cariogène car il est très important de les identifier pour pouvoir aider les patients à changer leurs habitudes alimentaires surtout ceux qui sont predisposés à la carie par leur génétique et la nature de leur microbiote. Ceci dit, il y a des pratiques nutritionnelles ciblées ainsi que dans certains cas des moyens relevant de la nutrithérapie qui permettent de prévenir, voire de traiter la carie comme tant d’autres pathologies de la sphère bucco-dentaire.

Références :

1-https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1957255710701206

2-https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK218734/

3-https://www.researchgate.net/publication/310673402_Healthier_Choice_Symbols_in_Cariogenic_Foods

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *