Vers une alimentation plus saine ?


Une conséquence directe de cette prise de poids généralisée : 56% des Français.es ont envie de manger plus sain et équilibré après le confinement, sans pour autant faire de régime strict.

En cela nous avons bien compris que le bien-être physique et psychologique ne provient pas tant de régimes restrictifs que du choix éclairé, de la qualité, et de la diversité de son alimentation. Les femmes sont majoritaires à vouloir manger plus équilibré à la sortie du confinement (60% contre 51% des hommes), mais elle le sont aussi à vouloir faire un régime strict (21% contre 15% des hommes).
Qu’en est-il de la qualité des repas pendant le confinement ? On constate que 42% des Français.es consacrent plus de temps qu’avant à la préparation des repas, et 29% font plus d’aliments « maison », comme le pain et les yaourts. Par ailleurs, 21% des Français.es déclarent avoir moins recourt aux livraisons à domicile.
Consommer des produits locaux est un enjeu de plus en plus répandu. 35 % des sondé.e.s déclarent accorder plus d’importance au caractère local de leurs aliments depuis le 17 mars. La Ruche Qui dit Oui ! a ainsi vu son nombre de commandes tripler partout en France, et 30 000 nouveaux clients ont fait appel à ce réseau d’achat direct aux producteurs depuis le début du confinement. Ils s’agit non seulement de consommer plus sain, mais aussi de soutenir les producteurs locaux.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *