Un danger ignoré des régimes cétogènes: démontrer que les corps cétoniques induisent des dommages vasculaires par les mêmes mécanismes que le glucose


Un débat intense entoure l’utilisation de régimes cétogènes faibles en glucides pour promouvoir la perte de poids et éviter les maladies cardiovasculaires.

 
La justification de ces régimes est qu’ils favorisent l’oxydation des graisses et minimisent l’addition de glucose aux protéines dans la formation d’adduits qui déclenchent l’inflammation.

Bien que la cétose nutritionnelle soit largement considérée comme une condition métabolique sûre, il n’a pas été dûment tenu compte du fait que les cétones sont réactives envers les protéines par les mêmes mécanismes que le glucose. Ici, il est démontré que les corps cétoniques sont plus puissants que le glucose pour provoquer les modifications protéiques auxquelles les effets nocifs du glucose ont été attribués. Il est donc suggéré que les tentatives de minimiser ces modifications des protéines par cétose nutritionnelle sont vaines et peuvent conduire à des résultats néfastes pour la santé.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *