Traitement de l’halitose par l’administration de levure lactique probiotique résistante aux antibiotiques


L’halitose (mauvaise haleine) est un problème courant qui crée des difficultés sociales et relationnelles.
 

 
L’approche la plus populaire consiste à masquer l’odeur, sans tenir compte de l’étiologie bactérienne du problème.

L’halitose est un trouble organique qui se manifeste par une odeur désagréable qui vient de la bouche pendant la respiration ou lors d’une éloquence simple. Les causes peuvent résulter d’un déséquilibre du microbiote de la cavité buccale, tel que des troubles métaboliques, une perturbation de l’équilibre de la microflore commensale, l’utilisation de certains types d’aliments et certaines infections respiratoires.

Le rôle des probiotiques dans le tractus gastro-intestinal est bien connu, mais ces dernières années, ils ont été étudiés comme une ressource émergente en médecine orale. Ce concept ouvre un nouvel horizon sur la relation entre régime alimentaire et santé buccale. En fait, la présente étude montre qu’il existe une corrélation entre la microflore intestinale et l’halitose. L’administration de gélules Biosympa®, contenant la levure lactique probiotique K. marxianus B0399 à la concentration de 107 ufc / cps, trois fois par jour, s’est avérée efficace dans les problèmes d’halitose. En effet, 91% des sujets à la fin du traitement étaient complètement rétablis. Il est bien connu que K. marxianus B0399 augmente la concentration de la bonne flore intestinale endogène et réduit la présence de pathogènes et la production de VSC qui leur est associée. D’après les résultats, l’administration de K. marxianus B0399 inclus dans des gélules s’est révélée efficace contre l’halitose en agissant au niveau du microbiome intestinal. Ces données suggèrent que le probiotique K. marxianus B0399 pourrait également être utilisé pour améliorer les bienfaits buccaux.
D’autres études cliniques seront nécessaires pour approfondir la connaissance de K. marxianus B0399 en santé bucco-dentaire. En fait, on ne peut exclure qu’il soit efficace directement dans la cavité buccale, en influençant et en rééquilibrant la microflore altérée responsable également d’un environnement oral malsain.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *