Suivi des recommandations nutritionnelles pendant la grossesse et risque d’eczéma ou d’allergies alimentaires chez l’enfant jusqu’à 5,5 ans dans la cohorte ELFE


Ces dernières décennies la prévalence des allergies a augmenté et l’alimentation de la femme pendant la grossesse pourrait constituer un facteur de prévention potentiel. Néanmoins, le régime alimentaire de la mère a été peu étudié en lien avec les allergies de l’enfant, notamment pour les allergies alimentaires et l’eczéma. Ainsi, le niveau de preuve est encore trop faible pour établir des recommandations nutritionnelles à destination des femmes enceintes visant spécifiquement à prévenir le risque allergique. Cette étude avait ainsi pour objectif d’étudier le lien entre le respect des recommandations nutritionnelles pendant la grossesse et le risque d’eczéma ou d’allergie alimentaire chez le jeune enfant.

Cette étude s’est appuyée sur les données de 9 706 enfants de la cohorte nationale ELFE (Etude Longitudinale Française depuis l’Enfance). Le respect des recommandations nutritionnelles pendant la grossesse a été évalué avec deux scores prenant en compte les fréquences de consommation de différents groupes d’aliments (ScoreQualité) ou les apports en nutriments (PANDiet-G). L’eczéma et les allergies alimentaires ont été rapportés par les parents entre 2 mois et 5,5 ans. Pour approfondir les analyses, 10 groupes d’aliments faisant l’objet d’une recommandation ont également été étudiés. Les liens entre les consommations maternelles et le risque d’allergie ont été évalués à l’aide de modèles de Cox ajustés.

Le respect global des recommandations nutritionnelles pendant la grossesse n’était pas associé au risque d’eczéma de l’enfant jusqu’à 5,5 ans, pour les deux scores utilisés dans l’analyse. Concernant les allergies alimentaires, des scores nutritionnels plus élevés, témoignant d’une meilleure adéquation des consommations aux recommandations nutritionnelles pendant la grossesse, étaient associés à un risque d’allergies alimentaires de l’enfant plus important. Parmi les groupes d’aliments considérés, seule la viande rouge était associée au risque d’allergie alimentaire, une consommation de viande rouge supérieure aux recommandations étant associée à un moindre risque d’allergie alimentaire chez l’enfant. Lorsque les biais de sélection et d’attrition étaient pris en compte en appliquant une pondération pour redresser l’échantillon, les associations n’étaient plus significatives, mais la tendance restait la même pour la viande rouge.

Ainsi, nos analyses ne permettent pas de mettre en évidence d’association entre le suivi des recommandations nutritionnelles pendant la grossesse et le risque d’eczéma chez le jeune enfant. Cependant, les liens entre les consommations de certains groupes d’aliments pendant la grossesse, notamment de viande rouge, et le risque d’allergie alimentaire doivent être approfondis dans d’autres études.

Source : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0985056221002405

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *