Statut en micronutriments (calcium, zinc, vitamines D et E) chez les patients atteints de carcinome médullaire de la thyroïde : une étude transversale


Les carences en micronutriments ont un effet négatif sur les patients atteints de cancer (par exemple, sur la survie, la qualité de vie et la réponse au traitement) ; par conséquent, il convient de mettre l’accent sur la surveillance des micronutriments lorsque l’on travaille avec cette population.

– Les chercheurs ont évalué le statut en micronutriments du carcinome médullaire de la thyroïde (CMT).
– Une baisse du statut en micronutriments a été confirmée dans le MTC.
– La consommation de calcium et de vitamine E peut être bénéfique pour réduire le risque de CMT.
L’objectif de cette étude était d’évaluer le statut en micronutriments des patients iraniens atteints de carcinome médullaire de la thyroïde (CMT) et d’analyser les relations potentielles par rapport au risque de CMT.
Il s’agissait d’une étude transversale (enquête sur le cancer de la thyroïde de Téhéran 2015-2016). Les chercheurs ont mesuré et comparé le calcium sérique préopératoire, le zinc et les vitamines D et E chez les patients atteints de CMT et les témoins sains. Quarante cas atteints de CMT et 40 témoins sains (appariés par l’âge, le sexe et l’indice de masse corporelle) ont participé volontairement au projet.
Les concentrations sériques de calcium, de zinc et de vitamines D et E étaient plus faibles chez les patients atteints de cancer (PCa < 0,001, PZn = 0,01, PD = 0,056, PE = 0,002) que chez les témoins sains. Nous avons constaté que le calcium sérique était remarquablement associé à un risque accru de cancer de la thyroïde (odds ratio [OR], 6,5 ; P = 0,001). De même, la vitamine E sérique était liée au risque de cancer (OR, 1,31 ; P = 0,056). De plus, le zinc sérique était corrélé à la vitamine E et au calcium (r = +0,23 ; P = 0,04 et r = +0,25, P = 0,03 ; respectivement). Ils ont également observé une corrélation entre le calcium et la vitamine E (r = +0,27 ; P = 0,02).
Une diminution des micronutriments multiples a été confirmée chez les patients atteints de CMT. Un faible taux de calcium sérique était un facteur de risque puissant pour le CMT. Les résultats de la présente étude suggèrent que l’apport alimentaire et/ou la supplémentation en micronutriments, notamment en calcium et en vitamine E, peuvent être bénéfiques pour réduire le risque de cancer de la thyroïde.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *