Score métabolique de la graisse viscérale : un indicateur fiable de l’obésité viscérale pour prédire le risque d’hypertension


Le METS-VF était positivement associé au risque d’hypertension dans cette population ;

-L’incidence de l’hypertension augmentait avec les quartiles croissants du METS-VF ;
-Le METS-VF pourrait être un indice utile pour prédire l’hypertension incidente.
Les chercheurs ont cherché à étudier l’association entre le score métabolique pour la graisse viscérale (METS-VF) et le risque d’hypertension et à comparer la capacité du METS-VF, du score métabolique pour la résistance à l’insuline, de l’indice d’adiposité viscérale, du rapport taille-hauteur, du tour de taille et de l’indice de masse corporelle à prédire l’incidence de l’hypertension en se basant sur une vaste étude prospective de la population rurale chinoise.
Méthodes
: Un total de 10 297 participants non hypertendus (≥ 18 ans) de l’étude de cohorte chinoise rurale au cours de 2007-2008 ont été inclus au départ et suivis au cours de 2013-2014. Une régression logistique multivariable a été utilisée pour calculer les rapports de cotes (RC) et les intervalles de confiance à 95 % (IC) pour l’association entre le METS-VF au départ et le risque d’hypertension. L’analyse de l’aire sous la courbe caractéristique de fonctionnement du récepteur (AUC) a été utilisée pour évaluer la capacité du METS-VF à prédire l’incidence de l’hypertension.
Résultats
Ils ont identifié 2 071 cas d’hypertension au cours du suivi. Après ajustement des facteurs de confusion multivariables, les OR ajustés (IC à 95 %) pour le quartile le plus élevé par rapport au quartile le plus bas du METS-VF dans l’ensemble et pour les hommes et les femmes étaient respectivement de 3,84 (3,23-4,56), 3,25 (2,48-4,24) et 4,14 (3,30-5,20). De même, l’augmentation par écart-type du METS-VF était positivement associée au risque d’hypertension dans l’ensemble et pour les hommes et les femmes. Des résultats similaires ont été trouvés dans les analyses de sensibilité et de sous-groupes. Enfin, la valeur de l’AUC pour l’hypertension était plus élevée pour le METS-VF que pour les cinq autres indices dans l’ensemble et pour les hommes et les femmes.
Cette étude indique que le METS-VF est positivement associé à l’incidence de l’hypertension et qu’il est plus performant pour prédire le risque d’hypertension que cinq autres indices, ce qui suggère que le METS-VF est un prédicteur fiable de l’hypertension chez les Chinois.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *