Risques nutritionnels des troubles d’alimentation sélective et/ou d’évitement (ARFID)


L’ARFID (trouble d’alimentation sélective et/ou d’évitement) a été récemment ajouté au DSM V dans la classification des troubles du comportement alimentaire (TCA).

L’ARFID se caractérise par un manque d’intérêt pour l’alimentation ou un évitement de certains aliments, en raison de leurs caractéristiques sensorielles se traduisant par un déficit d’apports nutritionnels. Ce comportement peut entraîner des carences nutritionnelles importantes et peut, dans les cas graves, générer une dépendance aux suppléments nutritionnels oraux et interférer avec le fonctionnement psychosocial.

La prévalence de l’ARFID peut atteindre 3 % dans la population générale. L’ARFID est souvent associée à des symptômes gastro-intestinaux et apparaît principalement chez les enfants souffrant de troubles anxieux. Compte tenu de la forte prévalence de ce trouble alimentaire, une enquête nutritionnelle systématique rapide devrait être réalisée à chaque consultation pédiatrique. Le traitement doit être adapté à la gravité du problème nutritionnel et peut nécessiter une hospitalisation avec une prise en charge multidisciplinaire (pédiatre, nutritionniste, diététicien, psychologues et orthophonistes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *