Pourquoi la respiration profonde vous rend elle calme ?

147550

LE SAVEZ VOUS ?
Pourquoi la respiration profonde vous rend elle calme et déstressé ?
Première réponse toute prête: le système nerveux suit le rythme de la respiration, plus elle est calme et profonde, plus son activité baisse et vice versa.

Mais justement, pourquoi le système nerveux est il rythmé par la respiration ?

Revenons un peu aux bases de la neurophysiologie respiratoire. Le muscle principal de la respiration (le diaphragme) est innervé par le nerf phrénique émergeant des racines nerveuses C3 à C5 (le haut de la moelle épinière). Ces racines trouvent leur origine dans le centre de régulation de la ventilation qui est situé au niveau du bulbe rachidien.

Qu’est ce que cela signifie?

Quand on parle du bulbe rachidien on évoque directement le système nerveux autonome. D’ailleurs la respiration présente une variabilité pour chacun de ses paramètres tout comme le coeur et c’est le système nerveux autonome qui assure toute forme de variabilité. Mais là ne réside pas la réponse car le système nerveux autonome est formé par deux composantes opposées mais complémentaires, à savoir: le parasympathique et l’orthosympathique. Le premier est mobilisé lors des processus de récupération et de repos, et le second lors de toute activité de quelque nature qu’elle soit.

On sera donc tenté d’affirmer que la respiration fonctionne en concordance avec le parasympathique car le calme et la détente qui résulte d’une respiration profonde ne peuvent être dues qu’à l’activation du parasympathique.

Jusque là, on est qu’à la moitié de la réponse. Le parasympathique et la respiration profonde sont quelque part liés.
Mais qu’est ce qui crée cette liaison ?

Voici la réponse qui intéressera tout le monde car vous ne trouverez ça nul part ailleurs:

La mécanique ventilatoire au cours d’une respiration profonde engendre des fréquences situées entre 0,15 et 0,40 Hz. On appelle ça les hautes fréquences. Et comme par hasard (ce n’est probablement pas un hasard), l’activité du système parasympathique se situe exactement dans le même niveau de fréquence (hautes fréquences).

En conclusion, la respiration profonde par sa mécanique parasite l’activité du système sympathique (située dans les basses fréquences) et favorise l’activité du système parasympathique, ce qui provoque tous les signaux d’activation du parasympathique notamment, la détente, le calme, la concentration, la baisse du tonus, la bradycardie…etc.
Et ça, la grande majorité des physiologistes (scientifiques) ne le savent pas.

A suivre..

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *