Probiotiques et microbiome intestinal – Perspectives et défis pour remédier à la toxicité des métaux lourds


Le microbiome intestinal, souvent appelé “super organe”, comprend jusqu’à cent mille milliards de micro-organismes, et la diversité des espèces peut varier d’une personne à l’autre.

Ils jouent un rôle décisif dans diverses fonctions biologiques liées au métabolisme, à l’immunité et aux réponses neurologiques. Cependant, le microbiome est sensible aux polluants environnementaux, en particulier aux métaux lourds. Il existe une interaction continue entre les métaux lourds et le microbiome. L’exposition aux métaux lourds retarde la croissance et modifie la structure des phyla impliqués dans le microbiome intestinal. Parallèlement, le microbiome intestinal tente de désintoxiquer les métaux lourds en modifiant les conditions physiologiques, la perméabilité intestinale et en améliorant les enzymes de métabolisation des métaux lourds. Cette revue résume l’effet des métaux lourds sur l’altération du microbiome intestinal, le mécanisme par lequel le microbiome intestinal détoxifie les métaux lourds, les maladies développées à cause de la dysbiose du microbiome intestinal induite par les métaux lourds, et l’utilisation des probiotiques ainsi que les progrès dans le développement de souches probiotiques recombinantes améliorées pour la remédiation de la toxicité des métaux lourds.

Source:

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0304389421016411

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *