Peut-on prendre des probiotiques pour perdre du poids ?


Peut-on prendre des probiotiques pour perdre du poids ? Les probiotiques présentent de nombreux avantages, qu’il s’agisse de préserver la santé de votre système digestif ou d’améliorer votre humeur, mais la perte de poids en fait-elle partie ?

Définis par l’Organisation mondiale de la santé comme des “micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités adéquates, confèrent un bénéfice pour la santé de l’hôte”, les probiotiques vivent dans votre côlon et dans d’autres parties du corps, et sont le plus souvent présents dans les aliments fermentés ou les compléments alimentaires.

Grâce à leurs innombrables bienfaits pour la santé, de nombreuses personnes cherchent à augmenter leur consommation de probiotiques, le yaourt étant l’un des aliments probiotiques les plus connus. Mais, peuvent-ils avoir un impact sur la composition de votre corps ?

Nous avons examiné les recherches existantes pour savoir comment les bactéries intestinales influent sur le poids corporel, et nous nous sommes entretenus avec la directrice de CityDietians, Sophie Medlin, pour en savoir plus sur l’impact que les probiotiques peuvent avoir sur la perte de poids, sur la quantité à consommer et sur la question de savoir si les probiotiques doivent provenir d’aliments ou de compléments alimentaires.

COMMENT LES BACTÉRIES INTESTINALES INFLUENT-ELLES SUR LE POIDS CORPOREL ?

Vous avez peut-être déjà entendu l’expression “intuition” pour décrire une réaction instinctive à quelque chose. Et, bien que cela puisse sembler être un endroit étrange pour rencontrer une émotion au premier abord, une étude publiée dans le Journal of Medicinal Food a établi des liens étroits entre votre système digestif et votre cerveau.

Cette relation a été baptisée “axe intestin-cerveau”, les bactéries intestinales étant capables d’envoyer des messages au cerveau via le nerf vague, influençant ainsi la mémoire, l’humeur et la cognition. Des recherches publiées dans Nutrients ont également montré l’impact des bactéries intestinales sur plusieurs autres systèmes organiques, notamment cardiovasculaire, neural, immunitaire et métabolique.

Il est donc clair qu’elles ont beaucoup de pouvoir, mais comment les bactéries intestinales affectent-elles le poids corporel ?

Une étude publiée dans Nature a révélé que, dans un échantillon de 123 personnes non obèses et de 169 personnes obèses, les personnes présentant une faible diversité de bactéries fécales (un indicateur de la variété des micro-organismes présents dans le microbiome intestinal d’un individu) se caractérisaient par des taux de graisse, de cholestérol et de résistance à l’insuline plus élevés. On a également constaté que les personnes obèses parmi celles étudiées présentant une faible richesse bactérienne prenaient plus de poids avec le temps.

PEUT-ON PRENDRE DES PROBIOTIQUES POUR PERDRE DU POIDS ?

“Des données montrent que, chez la souris, le fait d’avoir le microbiome d’une personne en surpoids peut conduire la souris à prendre du poids, même si elle a le même régime alimentaire qu’auparavant”, explique la diététicienne Sophie Medlin.

Une étude publiée dans Acta Physiologica a révélé que les souris élevées de manière conventionnelle présentaient un taux de graisse corporelle 40 % plus élevé que les souris sans germes (élevées dans un environnement stérile), ce qui se traduit par l’absence de micro-organismes dans leur intestin. De plus, lorsque les bactéries de l’intestin distal de souris normales ont été transplantées dans les animaux sans germes, ces derniers ont vu leur taux de graisse corporelle augmenter de 60 % en deux semaines, alors qu’aucun changement significatif n’avait été apporté à leur consommation alimentaire ou à leur dépense énergétique.

femme mangeant un yaourt probiotique pour perdre du poids
(Crédit image : Getty Images)
Ces résultats suggèrent un lien entre l’obésité et la composition du microbiote intestinal, les souris sans germe étant capables de manger plus et de prendre moins de poids que les souris conventionnelles.

“Nous supposons que cela pourrait être dû à la quantité d’énergie supplémentaire que nous pouvons récolter lorsque nous avons une abondance de souches particulières de bactéries et, potentiellement, à la différence que différentes bactéries peuvent faire sur notre métabolisme”, explique Medlin.

Cependant, ajoute-t-elle, deux facteurs clés doivent être pris en compte lors de l’interprétation de ces recherches. “Tout d’abord, les humains ne sont pas les mêmes que les souris, et la différence calorique que cela est susceptible de faire chez les humains par rapport aux souris est très faible”, dit-elle. “Deuxièmement, il y a encore beaucoup de choses que nous ne comprenons pas sur le microbiome, il est donc trop réducteur de blâmer la prise de poids sur les bactéries de notre intestin.”

En conséquence, Medlin dit que vous ne pouvez “absolument pas” prendre des probiotiques pour perdre du poids. Au lieu de cela, elle recommande d’apporter des changements à votre régime alimentaire global pour atteindre tout objectif de composition corporelle.

“Vous pourriez certainement manger plus de végétaux et moins d’aliments transformés, ce qui nourrirait vos bactéries bénéfiques et, à moyen terme, pourrait vous aider à maintenir un poids santé. Mais, aucune quantité de capsules de probiotiques ne favorisera la perte de poids si vous n’adaptez pas également votre régime alimentaire.”

FAUT-IL CONSOMMER DES PROBIOTIQUES PAR L’ALIMENTATION OU PAR DES SUPPLÉMENTS ?

Lorsqu’il s’agit de consommer des probiotiques, Medlin dit qu’en général, les gélules probiotiques auront plus de chances d’avoir un effet. “Mais il est vraiment important d’adapter également votre régime alimentaire afin de nourrir les bactéries bénéfiques”, dit-elle. “Vous avez tout intérêt à nourrir les amis coliques que vous avez déjà en mangeant plus de plantes et d’aliments riches en fibres. L’ajout d’un probiotique sans les conseils d’un diététicien spécialisé sur le type à utiliser pour cibler vos symptômes ne sera pas d’un grand bénéfice.”

Cependant, lorsque vous cherchez à avoir un impact positif sur votre microbiote intestinal par le biais des aliments que vous mangez, elle conseille de se concentrer sur la consommation de plus de prébiotiques (fibres alimentaires qui aident les bactéries saines à se développer dans votre intestin) plutôt que de probiotiques.

“Les aliments prébiotiques comprennent tous les aliments végétaux, tels que les noix, les graines, les céréales complètes, les fruits, les légumes et les herbes et épices. Vos bactéries bénéfiques se développent particulièrement sur la diversité des plantes dans votre alimentation, alors mangez autant de plantes différentes que vous le pouvez.”

Medlin ajoute que les prébiotiques et les probiotiques peuvent tous deux être consommés quotidiennement. “En ce qui concerne les aliments qui contiennent des probiotiques, les meilleures preuves sont à prendre sous forme de produits laitiers, donc des aliments comme le kéfir et le yaourt”, dit-elle. “Cela est dû à la matrice de protéines des aliments laitiers qui forment une barrière protectrice autour des bactéries, leur permettant de survivre à notre acide gastrique.”

Ref :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25402818/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6412733/

https://www.nature.com/articles/nature12506?refcode=qzumjdggjat.html&refcode=qzumjdggjat.html

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1764762/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7988602/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *