Maladie de Parkinson : traitement au pergolide mesylate – Review

biology-316571_960_720

Parmi les traitements symptomatiques de la maladie de Parkinson, et mis à part la L-Dopa, on trouve la pergolide mesylate. Cette dernière est moins connue que la L-Dopa mais se révèle un inhibiteur puissant des récepteurs D1 et D2 de la dopamine.

La pergolide est considérée comme un antagoniste de la dopamine. Dans cette revue de la littérature, les auteurs analysent les études scientifiques abordant l’utilisation de la pergolide mesylate dans le traitement de la maladie Parkinson et comparent ses effets thérapeutiques avec la L-Dopa ainsi que d’autres molécules tel que bromocriptine. Les auteurs sont très optimistes quant à son efficacité bien qu’elle ne change rien aux réflexes posturaux propre à la maladie de Parkinson.

Résumé :

“Au cours des 15 dernières années, les données cliniques de plus de 1500 patients traités par pergolide mesylate ont été publiées. La pergolide est un agoniste de la dopamine avec un effet stimulant puissant sur les récepteurs D2 et également sur les récepteurs D1. Cette caractéristique pharmacodynamique semble être la plus efficace pour augmenter la motilité dans la maladie de Parkinson. La pergolide a été utilisée presque exclusivement comme traitement d’appoint à la Lévodopa. Ses effets positifs semble être liés à sa longue demi-vie plasmatique, environ 27 heures, avec 5-6 heures d’activité clinique; elle a démontré son efficacité à tous les symptômes parkinsoniens, à l’exception de la réduction des réflexes de posture, elle réduit les périodes d’arrêt et comparé à la bromocriptine, elle améliore considérablement les activités de la vie quotidienne. Les effets indésirables sont, pour la plupart, légers et réversibles, ils comprennent principalement des nausées et des troubles gastro-entériques.”

 

Lire la review :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8748627

 

Lire aussi :

 

Maladie de Parkinson : origine mitochondriale ? – Review

Parkinson : Rôle du calcium et du stress oxydatif mitochondrial – Review

Parkinson : Sportthérapie et activité physique – Review

Maladie de Parkinson : Méthodes de traitement innovatrices – Review

La National Parkinson Foundation et ses recommandations sur le Parkinson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *