L’hydrogène biologique, NADH, source d’énergie cellulaire

Le NADH : hydrogène biologique et source d’énergie cellulaire

L’hydrogène biologique constitue un élément essentiel à la vie en plus de l’oxygène et de l’eau. Il assure ainsi la production de l’énergie dans l’organisme humain. En général, il existe trois formes d’hydrogène dans le corps humain. Ce sont entre autres les molécules qui façonnent les matières organiques composées d’oxygène, d’hydrogène et de carbone. La deuxième forme concerne les protons qui stimulent le pH. Ils sont constitués des ions  H+ en hydronium et des mollécules de  OH- en hydroxyde. Et enfin, la troisième forme comporte l’hydrogène biologique présent dans la mitochondrie. Cette dernière agit principalement comme un moteur de la respiration cellulaire et la mise en garde de la réserve d’énergie par la suite. Cela est possible grâce à la mitochondrie qui agit tel le poumon des cellules.

Maintenant, voyons que la mitochondrie contient une substance appelée NADH, elle assure les mouvements respiratoires des cellules. Concernant le NADH, ce dernier consiste à une molécule biochimique renfermant de l’hydrogène biologique. Il produit de l’ATP qui est une particule contenant de l’énergie en se joignant à l’oxygène. Cependant, le NADH est une molécule vulnérable qui dégénère vite et difficile à assimiler. Il arrive directement à l’intestin alors que celui-ci ne dispose pas la faculté de l’absorber. De ce fait, le professeur George Birkmayer effectue une recherche sur la transformation du NADH en une matière comestible à notre corps. Il souhaite aussi inventer un médicament en forme galénique ingéré par voie digestive et apte à être digéré par l’intestin. Il a sorti également un livre intitulé « NADH : The biological hydrogen ». Dans cet ouvrage, le professeur illustre que : le NADH est la source de l’hydrogène biologique. Le NADH en se liant à l’oxygène va former une force nécessaire à la vie. Ainsi, la longévité de l’existence humaine et le bon fonctionnement des différents organes dépendent de l’abondance d’énergie produite par les cellules de l’organisme.

Le NADH est omniprésent dans les cellules du corps. Par conséquent, il détient une contribution très active dans tous les mécanismes de cycle de Krebs ou cycle de respiration cellulaire. Il est pareillement le centre de fabrication de l’ATP autour duquel gravitent les autres sources de la vie telle que l’oxygène, l’eau et les substrats énergétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *