Les propriétés anti-inflammatoires de la bactérie probiotique Propionibacterium freudenreichii révélée de l’in vitro à l’in vivo grâce au fromage


Cette étude confirme le potentiel probiotique précédemment décrit pour la bactérie alimentaire P. freudenreichii.

Elle propose un nouveau produit laitier fermenté, et ouvre de nouvelles perspectives, pour des études pré-cliniques et cliniques ultérieures, visant la prévention et/ou l’aide au traitement de maladies inflammatoires.
Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont reliées à divers facteurs, incluant le fond génétique, le système immunitaire, l’alimentation et d’autres facteurs environnementaux. Le microbiote intestinal est impliqué dans les MICI. La consommation de bactéries probiotiques sélectionnées peut induire ou prolonger des rémissions dans le cas de MICI telles que la RCH (rectocolite hémorragique). L’effet des bactéries consommées massivement dans les aliments fermentés est encore peu pris en compte. L’actinobactérie Propionibacterium freudenreichii est couramment consommée dans les fromages à pâte pressée cuite, ainsi que dans des compléments alimentaires probiotiques. Un grand nombre de souches sont disponibles pour cette espèce. Le but de cette étude était de :
– rechercher l’aptitude de certaines souches à induire la cytokine modulatrice IL-10, au niveau de cellules immunitaires humaines (PBMC) ;
– développer un fromage expérimental « monosouche » avec la souche la plus immunomodulatrice de P. freudenreichii ;
– de tester l’impact de la consommation de ce fromage dans le contexte de la colite induite chez la souris.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *