Le rôle des défenses salivaires naturelles dans le maintien d’un microbiote oral sain


Cette revue souligne que la salive joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de l’équilibre écologique du microbiote oral résident.

La salive contribue à la formation de la pellicule salivaire, qui recouvre les tissus buccaux durs et mous, et détermine ainsi l’adhésion initiale et la colonisation des micro-organismes. La salive facilite l’élimination des glucides et des micro-organismes alimentaires de la cavité buccale, mais fournit également aux bactéries des nutriments par la décomposition enzymatique de l’amidon et des protéines alimentaires et des glycoprotéines salivaires. De plus, la salive comprend des protéines telles que les mucines, qui bloquent l’adhésion de certains micro-organismes aux surfaces buccales par des mécanismes de liaison et d’agrégation. La salive fournit également une activité antimicrobienne par le biais de nombreuses protéines et peptides, y compris les mucines, la lactoferrine, le lysozyme, la lactoperoxydase, la stathérine, les histatines et l’immunoglobuline sécrétoire A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *