Le jeûne intermittent peut aider à soulager le syndrome métabolique


Pour la première fois, une nouvelle étude s’est penchée sur l’alimentation à durée limitée ou le jeûne intermittent, comme moyen de perdre du poids et de gérer la glycémie et la pression artérielle pour les personnes atteintes du syndrome métabolique.

Cette nouvelle étude, qui paraît dans la revue Cell Metabolism, se distingue des études précédentes qui ont examiné les avantages pour la santé et la perte de poids d’une alimentation à durée limitée chez la souris et les personnes en bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *