L’Aloé Vera… la plante aux mille vertus

(Photo: Andreas Issleib)

Présentation :

L’Aloé Véra est une plante médicinale aux vertus innombrables. Elle est utilisée depuis plus de 5000 ans et on la retrouve ainsi dans plusieurs manuscrits, peintures rupestres et rituels traditionnels de longévité et de santé. En effet, l’Aloé Véra est plante extraordinairement bénéfique pour l’organisme humain et c’est peut être la raison pour laquelle les civilisations de la méditerranée et entre autres : l’Afrique du nord, l’Egypte ancienne, la Grèce antique l’ont utilisé pour ses vertus cosmétiques, son assainissement de la peau, l’amélioration du processus de cicatrisation des plaies et de nombreux autres bienfaits sur la plupart des systèmes et organes du corps humain. La médecine traditionnelle chinoise la considère comme indispensable pour la restauration de l’équilibre du corps et l’utilise en combinaison avec d’autres plantes qui agissent en synergie avec son action. Les recherches scientifiques actuelles démontrent que l’aloès a aussi un effet indiscutable sur la constipation, l’assainissement de la flore intestinale, le renforcement du système immunitaire et la restauration de la fonction cardiaque et de la circulation sanguine.

Origine :

L’Aloé Véra fait partie de l’espèce des Aloès qu’on retrouve assez abondamment sur les rives de la méditerranée, en Afrique orientale ainsi que dans plusieurs continents et notamment dans les forêts tropicales. Cependant, le pourtour méditerranéen reste le lieu où on la trouve facilement et qui constitue probablement son origine depuis l’antiquité. L’usage de cette plante avait principalement un but cosmétique. On raconte que l’Aloé Véra était utilisée par la reine de l’Egypte antique Cléopâtre  afin de préserver la beauté et la jeunesse. Elle figurait dans les écrits des médecines ancestrales tel que l’ayurvéda ou la médecine traditionnelle chinoise et ce depuis plus de 3000 ans avant notre aire. L’Afrique et notamment l’Afrique du nord, ainsi que la Grèce et Egypte utilisaient aussi cette plante et qui apparemment auraient hérités cette sagesse à partir de la médecine ayurvédique qui serait la première à avoir utilisé l’Aloès.

Composition :

L’Aloé Véra contient à peu près 99% d’eau. Le 1% restant referme quant à lui plus de 150 éléments différents mais synergiques. On y trouve entre autres : 12 vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B12, C, E, PP…etc. ainsi que d’autres vitamines en faibles quantités, on y trouve aussi des minéraux et des oligoéléments notamment : le magnésium, le calcium, le phosphore, le manganèse, le cuivre, le sodium, le chlore, le potassium, le zinc, le fer, le chrome, le germanium, le sélénium, ainsi que pleins d’autres oligoéléments en traces. On y trouve aussi des substances phénoliques telles que les tanins considérés comme de véritables armes chimiques antiparasitaires. Plusieurs acides aminés (18 environ) rentrent dans la composition de l’Aloé Véra dont 7 sont essentiels non fabriqués par le métabolisme : l’aspartique, l’isoleucine, l’hydroxiproline, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, la valine, la leucine, la proline, la sérine, la tyrosine, l’acide glutamique, l’alanine, l’arginine, la cystine, la glycine et l’histidine. Les enzymes aussi sont abondamment présentes dans cette plante, on peut citer notamment : la catalase, l’amylase, la lipase, la cellulase, l’oxydase et les phosphatases. D’autres substances orthomoléculaires sont également présentes : l’aloénine, l’aloésine, l’acide cinnamique, le résistanol, la lignine, l’acide chrysophanique, les saponines, les huiles volatiles et la choline. Le gel d’aloès contient en plus des substances précédentes qui sont présentes en forte concentration, de l’Acemannan, substance naturellement présente dans l’organisme et qui permet l’amélioration de l’oxygénation cellulaire et de la circulation sanguine.

Propriétés médicinales :

L’aloès est un véritable élixir antivieillissement en permettant d’une part d’assainir la peau en luttant contre les coups de soleil, les radiations ultraviolet et autres, les brûlures, l’eczéma, la peau sèche, l’acné et aussi en favorisant la cicatrisation de la peau en cas de plaies ou de traumatismes. D’une autre part par son action antioxydante et détoxifiante elle  favorise une épuration générale et profonde de l’organisme ainsi que la  régénération des cellules saines et en particulier les cellules dermiques d’où son action contre le cancer de la peau.

L’Aloé Véra possède également des vertus anti-inflammatoires en soutenant le système immunitaire par un nombre important d’enzymes et d’antioxydants qu’elle contienne et en prévenant les maladies auto-immunes. Elle présente aussi des vertus antibiotiques notamment contre l’herpès génital. L’Aloé Véra est aussi connue pour son action prodigestive. En effet, elle aide à lutter contre la constipation, la maladie de Crohn, ainsi que les ballonnements et les gaz au niveau du colon. Elle prévient aussi les maladies résultantes d’une mauvaise digestion chronique telle que le cancer du colon et des intestins. En plus, l’aloès agit favorablement sur plusieurs autres fonctions à savoir : la fonction hépatique en protégeant le foie de l’accumulation et la surcharge toxique surtout médicamenteuse (paracétamol notamment), la fonction circulatoire en favorisant le retour veineux et le bon fonctionnement du muscle cardiaque, elle permet de réguler les dysfonctionnements métaboliques notamment les facteurs principaux du syndrome métabolique comme le diabète (type 1 et 2) et l’hypercholestérolémie.

Préparation et utilisation :

Actuellement l’Aloé Véra est disponible sous plusieurs formes et son utilisation est très souple et flexible selon le type de constitution individuelle et les besoins de chacun. On la retrouve notamment sous forme de crème, de gel ou de jus, mais aussi en gélules ou en capsules. On privilégiera bien entendu les formes biodisponibles et naturelles de l’aloès. On pourra également la planter et la cueillir, ce qui serait idéal, et la préparer sous différentes formes. La préparation de l’aloès est très simple, il suffit de la passer dans un extracteur de jus après l’avoir soigneusement lavée et la mélangé avec d’autres jus de légumes ou de fruits afin de masquer son gout relativement désagréable. Afin d’en extraire le gel il suffit de couper les feuilles transversalement et d’extraire la substance translucide et enfin la mélangée avec de l’eau (choisir la quantité d’eau selon la consistance voulue) ou même avec du jus de l’aloès si l’on veut améliorer encore sa concentration. L’application du gel peut être par voit orale en le buvant comme le jus ou en l’étalant sur la zone concernée du corps. On évitera bien entendu l’application sur les muqueuses (surtout les yeux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *