La voie tryptophane/kynurénine : un lien inédit entre obésité, chirurgie bariatrique et perception orosensorielle des lipides


L’obésité réduit la perception oro-sensorielle des lipides alimentaires chez les rongeurs et chez certains sujets, affectant ainsi leurs choix alimentaires. Bien que la chirurgie bariatrique corrige partiellement cette altération, les mécanismes sous-jacents restent mal compris.

Pour explorer l’implication potentielle de changements métaboliques dans ce phénomène, une analyse du métabolome plasmatique, un comptage de papilles gustatives fongiformes et des tests comportementaux à double choix ont été réalisés chez des souris rendues obèses par régime hyperlipidique (HFD) et ayant subi soit une sleeve gastrectomie (SG-HFD, n = 11) ou une opération à blanc (T-HFD, n = 14). Nous avons trouvé que (1) la SG réduit à la fois la signature neurotoxique plasmatique due à la sur-activation de la voie tryptophane/kynurénine (Trp/Kyn) et la dégradation de la préférence spontanée pour les solutions lipidiques observées chez les souris T-HFD, (2) la densité des papilles fongiformes est négativement corrélée avec l’activation de la voie Trp/Kyn et (3) l’inhibition pharmacologique de la synthèse de Kyn reproduit chez des souris obèses non opérées les effets positifs de la SG. Ces données fournissent une explication métabolique inédite à la perturbation du « goût du gras » constatée au cours de l’obésité.

Source :
La voie tryptophane/kynurénine : un lien inédit entre obésité, chirurgie bariatrique et perception orosensorielle des lipides – ScienceDirect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *