La restriction calorique et la dilution calorique ont des effets différents sur la graisse corporelle, le métabolisme, le comportement et l’expression génétique hypothalamique.


La restriction calorique est une intervention solide pour augmenter la durée de vie. Donner moins de nourriture (restriction calorique [RC]) ou permettre le libre accès à un régime dilué avec des composants indigestes (dilution calorique [DC]) sont deux méthodes pour imposer une restriction. La DC ne produit pas le même effet sur la durée de vie que la RC. Nous comparons les réponses de souris C57BL/6 avec des niveaux équivalents de CR et de CD. Les deux groupes présentent des réponses différentes en termes de perte de graisse, d’hormones circulantes et de taux métabolique. Les souris CR sont plus affamées, comme l’indiquent les tests comportementaux. Bien que l’expression génique de Npy, Agrp et Pomc ne diffère pas entre les groupes CR et CD, les souris CR ont un profil d’expression génique hypothalamique distinctif avec de nombreux gènes liés à la famine régulés à la hausse par rapport au groupe CD. Bien que tous deux entraînent une diminution de l’apport calorique, la CR et la CD ne sont pas des procédures équivalentes. L’augmentation de la faim dans le cadre de la RC soutient l’hypothèse selon laquelle la signalisation de la faim est un processus clé dans la médiation des avantages de la RC.

Source :https://www.cell.com/cell-reports/fulltext/S2211-1247(22)00608-8?_returnURL=https%3A%2F%2Flinkinghub.elsevier.com%2Fretrieve%2Fpii%2FS2211124722006088%3Fshowall%3Dtrue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *