La protéine anti-inflammatoire favorise les bactéries intestinales saines pour lutter contre l’obésité


Des scientifiques de la faculté de médecine de l’UNC ont découvert que la protéine anti-inflammatoire NLRP12 contribue normalement à protéger les souris contre l’obésité et la résistance à l’insuline lorsqu’elles sont soumises à un régime riche en graisses.

Les chercheurs ont également signalé que le gène NLRP12 est sous-actif chez les personnes obèses, ce qui en fait une cible thérapeutique potentielle pour traiter l’obésité et le diabète, qui sont tous deux des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et d’autres affections graves.

Source:

https://www.sciencedaily.com/releases/2018/09/180919133616.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *