La dénutrition maternelle pendant la grossesse modifie le paysage épigénétique et l’expression des gènes de la fonction endothéliale chez la progéniture mâle


Des études récentes soulignent le rôle important de la malnutrition in utero dans la programmation des gènes et dans le développement des maladies vasculaires.

Les chercheurs émettent l’hypothèse que la dénutrition maternelle affecte la fonction vasculaire de la progéniture en favorisant les changements épigénétiques qui entraînent l’expression différentielle des gènes impliqués dans la fonction endothéliale. Pour tester cela, ils ont exposé des souris à une privation de nutriments in utero et analysé son effet sur la méthylation globale de l’ADN et l’expression de gènes spécifiques de l’endothélium dans l’endothélium pulmonaire de la descendance adulte.

Des études récentes soulignent le rôle important de la malnutrition in utero dans la programmation des gènes et dans le développement des maladies vasculaires.

Source:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0271531718305517

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *