La citrullination dans le parodonte pourrait être associée à P.


Gingivalis soutenant le rôle potentiel comme déclencheur dans le développement de la polyarthrite rhumatoïde.

La pathogenèse de la maladie parodontale chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde semble différer de celle des patients qui n’ont pas la polyarthrite rhumatoïde et devrait être étudiée plus avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *