Introduction à la nutrigénétique et à la nutri(épi)génomique : Origines et développement de la nutrition de précision


La nutrition est un facteur environnemental majeur capable d’interagir avec le génome.

– Les variants polymorphes affectent la prédisposition individuelle à l’intolérance alimentaire et les besoins en nutriments.
– La nutrition affecte l’expression des gènes, également via des mécanismes épigénétiques.
– Les aliments contiennent des donneurs de méthyle, des molécules bioactives et des xénobiotiques qui peuvent affecter l’épigénome.
– Des études plus poussées sur la nutrigénétique et la nutrigénomique conduiraient à une nutrition personnalisée.
Comprendre la relation entre le génotype et le phénotype est un objectif central non seulement pour la génétique mais aussi pour la médecine et les sciences biologiques. En dépit de progrès technologiques remarquables, la génétique seule n’est pas en mesure d’expliquer complètement les phénotypes, en particulier pour les maladies complexes. Compte tenu de l’existence d’une “héritabilité manquante”, une attention croissante a été accordée aux mécanismes non mendéliens de l’hérédité et au rôle de l’environnement. L’étude de l’interaction entre le gène et l’environnement représente un défi mais aussi un domaine prometteur avec un fort potentiel pour la prévention de la santé, et l’épigénétique a été suggérée comme l’un des meilleurs candidats pour médier les effets environnementaux sur le génome.
Parmi les facteurs environnementaux capables d’interagir à la fois avec le génome et l’épigénome, la nutrition est l’un des plus importants. Non seulement notre génome influence la réactivité à la nourriture et aux nutriments, mais à l’inverse, la nutrition peut aussi modifier l’expression des gènes par des mécanismes épigénétiques. Dans ce tableau complexe, la nutrigénétique et la nutrigénomique représentent des disciplines attrayantes visant à définir de nouvelles perspectives de nutrition personnalisée. Cette revue présente l’étude des interactions gène-environnement et décrit comment la nutrigénétique et la nutrigénomique modulent la santé, en favorisant ou en affectant la santé par le biais du mode de vie, jouant ainsi un rôle central dans la modulation de l’effet des prédispositions génétiques.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *