Indice d’inflammation alimentaire en relation avec le diabète de type 2


Les études épidémiologiques montrent une forte association entre l’inflammation chronique et le diabète de type 2 (DT2). Le régime alimentaire peut également affecter le risque de DT2 en modulant l’inflammation. Cette méta-analyse visait à évaluer la relation entre l’indice d’inflammation alimentaire (IIA) et le risque de DT2.

PubMed et Scopus ont été systématiquement recherchés depuis leur création jusqu’en septembre 2020 pour identifier les études pertinentes. Les risques relatifs, les hazard ratios ou les odds ratios (OR), avec leurs intervalles de confiance à 95 % (IC 95 %) correspondants, ont été calculés et regroupés à l’aide d’un modèle à effets aléatoires.

Un total de 48 études différentes, avec une taille d’échantillon totale de 1 687 424 participants, ont pu être incluses dans cette méta-analyse. Dans l’analyse globale, aucune association significative n’a été observée entre l’indice inflammatoire alimentaire et le risque de DT2 (OR = 1,03, IC 95 % : 0,91 à 1,15), avec des preuves significatives d’hétérogénéité (I 2 = 96,5 %, P < 0,001) ; cependant, un indice inflammatoire alimentaire plus élevé a été identifié comme étant significativement lié à un risque accru de DT2 dans les études de haute qualité (OR = 1,58, IC 95 % : 1,15 à 2,17). Dans l’analyse stratifiée en fonction de l’outil d’évaluation de l’alimentation, de la maladie de fond et du sexe des participants, l’indice inflammatoire alimentaire n’a montré aucune association significative avec le DT2.

Un indice inflammatoire alimentaire plus élevé pourrait être associé à un risque accru de DT2. Des études supplémentaires bien conçues sont nécessaires pour confirmer ce résultat.

SOURCE : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35685508/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *