Herpès labial – Approches complémentaires


Connu sous les noms populaires de « feu sauvage » ou « bouton de fièvre », l’herpès labial se manifeste par l’apparition d’un bouquet de vésicules douloureuses, le plus souvent sur et autour des lèvres.

Exceptionnellement, ces petits boutons peuvent surgir à l’intérieur du nez, sur le bord d’une oreille, sur le menton ou sur une joue. L’herpès labial est une infection causée par un virus, le virus de l’herpès simplex de type 1 (VHS-1). Dans de rares cas, le virus de l’herpès simplex de type 2 (VHS-2) peut être en cause. Ce dernier est toutefois habituellement associé à l’herpès génital.
Lysine :
La lysine est un acide aminé, un des éléments qui forment les protéines. D’après les résultats d’essais cliniques, la lysine, prise en prévention, peut contribuer à diminuer la récurrence et la gravité des crises d’herpès labial et accélérer la guérison chez certains sujets
Efficacité incertaine Mélange d’extraits de rhubarbe et de sauge (Salvia officinalis).
Un essai clinique mené en 2001 et portant sur 149 sujets indique qu’une pommade contenant un mélange d’extraits de sauge (23 mg/g) et de rhubarbe (23 mg/g) s’est révélée aussi efficace qu’une pommade à base d’acyclovir (50 mg/g), un médicament antiviral classique, pour guérir des lésions d’herpès labial. La guérison a pris en moyenne 6,7 jours avec la préparation de phytothérapie et 6,5 jours avec l’acyclovir.
Efficacité incertaine Zinc.
Les résultats d’essais préliminaires indiquent que, en usage topique dès les premiers symptômes, une lotion ou un gel contenant du zinc (de 0,25 % à 0,3 % de sulfate ou d’oxyde de zinc) peut accélérer la guérison des poussées d’herpès labial
Recommandations alimentaires.
Une diète riche en lysine pourrait aider à réduire la fréquence des poussées d’herpès (génital et labial), selon le naturopathe américain J.E. Pizzorno17. D’après des données en laboratoire et quelques études chez des personnes atteintes d’herpès (mais uniquement d’herpès labial), la lysine, un acide aminé, aurait une activité antivirale. La lysine agirait en inhibant le métabolisme de l’arginine, un autre acide aminé qui, lui, serait important pour la multiplication du virus. La lysine est considérée comme un nutriment essentiel, car l’organisme ne peut la fabriquer et doit la puiser dans les aliments.
Sources de lysine. Tous les aliments qui contiennent des protéines sont des sources à la fois de lysine et d’arginine. Il faut donc rechercher les aliments dont le rapport lysine/arginine est élevé. La viande, le poisson, les oeufs et les produits laitiers sont très riches en lysine. On en trouve également de bonnes quantités dans quelques céréales (le maïs et le germe de blé, notamment) et les légumineuses. La levure de bière et la choucroute en sont également de bonnes sources.
À éviter. Les aliments riches en arginine et pauvres en lysine, comme le chocolat, les noix et les graines, afin de ne pas atténuer l’effet bénéfique de la lysine.
Prise sous forme de suppléments, la lysine aiderait à prévenir les récurrences d’herpès labial et à en accélérer la guérison.
Par ailleurs, une diète composée d’aliments biologiques pourrait aider à prévenir les crises d’herpès et faciliter leur traitement en renforçant les défenses immunitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *