Effet du régime méditerranéen et du régime méditerranéen plus restriction calorique sur la cognition, le mode de vie et la santé cardiométabolique


Un régime méditerranéen et une perte de poids intentionnelle ont chacun un effet positif sur le fonctionnement cognitif. La combinaison des deux pourrait produire des effets synergiques sur la cognition. L’objectif de cette étude est de comparer une intervention de style de vie de régime méditerranéen avec et sans restriction calorique par rapport à un contrôle sur la cognition, le style de vie et les maladies cardiométaboliques. Dans un essai à trois bras mené entre 2017 et 2020 à Chicago, cent huit-cinq femmes noires, âgées de 55 à 85 ans, majoritairement non hispaniques et souffrant d’obésité ont été randomisées (2:2:1) pour une intervention de huit mois de régime méditerranéen plus restriction calorique, de régime méditerranéen seul ou de contrôle. Le principal résultat était la modification, entre le début et la fin de l’intervention, des scores cognitifs composites : attention, information et traitement ; fonction exécutive ; et apprentissage, mémoire et reconnaissance. Les résultats secondaires étaient le poids, le mode de vie et les marqueurs cardiométaboliques. Les interventions de 8 mois du régime méditerranéen n’ont pas eu d’effet significatif sur la cognition. L’adhésion à un régime méditerranéen s’est améliorée davantage dans le bras régime méditerranéen plus restriction calorique (changement de score moyen [SE], +6,3 [0,7] points) et le bras régime méditerranéen seul (+4,8 [0,7] points) par rapport aux contrôles (+0,6 [0,9] points). La perte de poids moyenne était plus importante dans le bras régime méditerranéen plus restriction calorique (-4,6 [0,6] kg) par rapport au bras régime méditerranéen seul (-2,6 [0,6] kg) et au bras témoin (-0,6 [0,7] kg). Les interventions n’ont pas eu d’effet sur l’activité ou sur les marqueurs de risque cardiométabolique, bien que l’insuline à jeun ait diminué dans le bras régime méditerranéen plus restriction calorique par rapport au bras régime méditerranéen seul et au bras témoin. L’intervention sur le mode de vie du régime méditerranéen avec et sans restriction calorique n’a pas eu d’effet significatif sur la fonction cognitive par rapport aux témoins. En revanche, les interventions liées au régime méditerranéen ont eu un effet significatif sur la qualité de l’alimentation et le poids corporel.

Source :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9502289/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *