Effet de la supplémentation en vitamine D sur les marqueurs du risque cardiométabolique chez les enfants et les adolescents : une méta-analyse d’essais cliniques randomisés


La supplémentation en vitamine D réduit la glycémie à jeun chez les enfants et les adolescents.

-Lorsque la supplémentation totale en vitamine D ≥ 200000 UI, elle réduit le taux de triglycérides.
-La supplémentation en vitamine D n’affecte pas le HDL-C, le LDL-C ou le TC.
-La supplémentation en vitamine D n’affecte pas la pression artérielle, le tour de taille et l’IMC.
L’effet de la supplémentation en vitamine D sur les marqueurs de risque cardiométabolique chez les enfants et les adolescents a récemment fait l’objet d’une attention croissante. Cependant, les résultats ne sont pas cohérents. Nous avons donc réalisé une méta-analyse pour examiner l’effet de la supplémentation en vitamine D sur les marqueurs du risque cardiométabolique chez les enfants et les adolescents.
Des essais contrôlés randomisés (ECR) éligibles ont été identifiés par une recherche dans PubMed, EMBASE et Web of Science. Les résultats de cette étude sont synthétisés et rapportés conformément à la déclaration PRISMA. Le système GRADE a été utilisé pour évaluer la certitude des preuves. Un total de 9 ECR ont été identifiés et inclus dans la méta-analyse. Nous avons constaté que la supplémentation en vitamine D n’avait pas d’incidence sur les modifications des marqueurs de risque cardiométabolique, notamment le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL-C), le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL-C), le cholestérol total (CT), les triglycérides (TG), l’indice de masse corporelle (IMC), le tour de taille, la pression artérielle systolique (SDP) et la pression artérielle diastolique (DBP). Cependant, la supplémentation en vitamine D a montré un effet bénéfique sur la glycémie à jeun(MD, -1,54 mg/dl, IC 95% -2,98 à -0,10) et les TG(MD, -24,76 mg/dl, IC 95% -37,66 à -11,86) dans l’analyse du sous-groupe de la supplémentation totale en vitamine D ≥ 200000 UI.
La supplémentation en vitamine D semble avoir un effet bénéfique sur la réduction de la glycémie à jeun et du taux de TG lorsque la supplémentation totale en vitamine D ≥ 200000 UI mais pas sur les niveaux de HDL-C, LDL-C TC, la pression artérielle et le tour de taille chez les enfants et les adolescents. D’autres études sont nécessaires pour répondre à cette question.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *