Comment le corps fabrique des triglycérides


Les médecins avertissent régulièrement leurs patients qu’un taux élevé de triglycérides, une des principales graisses alimentaires, peut augmenter le risque de maladie cardiaque, de diabète, d’obésité et de stéatose hépatique.

Il existe un intérêt considérable pour trouver de nouveaux moyens de réguler efficacement les triglycérides dans le sang afin d’aider à gérer ces maladies courantes potentiellement mortelles.
Aujourd’hui, des chercheurs du Baylor College of Medicine, de l’université de Princeton et de la Texas A&M University sont sur le point d’atteindre cet objectif après avoir découvert la structure tridimensionnelle et le mode d’action de la diacylglycérol O-acyltransférase-1 (DGAT1), l’enzyme qui synthétise les triglycérides et qui est également nécessaire à l’absorption et au stockage des graisses alimentaires chez l’homme. La DGAT1 est une cible connue pour le traitement de l’obésité et d’autres maladies métaboliques. Le fait de comprendre en détail à quoi ressemble la DGAT1 et comment elle fonctionne ouvre des perspectives pour la conception de nouvelles stratégies de gestion de ces maladies. Les résultats sont publiés dans la revue Nature.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *