Comment évaluer les besoins énergétiques et protéiques du sujet obèse ?


Les besoins énergétiques et protéiques du patient obèse restent difficiles à évaluer.

En effet, la modification de la composition corporelle liée à l’obésité avec une augmentation de la masse grasse rend peu précise l’utilisation du poids réel dans l’évaluation de ces besoins. La masse maigre déterminant principal de la dépense énergétique de repos et des besoins azotés doit être prise en compte. La calorimétrie indirecte est la méthode de référence pour l’évaluation de la dépense énergétique du sujet obèse, elle est néanmoins difficile d’accès. De ce fait, certaines formules prédictives de la dépense énergétique de repos peuvent donc être utilisées.
Les formules d’Harris et Benedict, de Mifflin et al., de Müller et al. semblent plus précises chez le sujet obèse, de même que l’équation de Huang et al. prenant en compte la masse maigre. En cas de maladie, leurs prédictions sont moins fiables. Dans ce contexte, la formule d’Harris et Benedict peut être utilisée en utilisant le poids ajusté et un facteur correctif de 1,3. En cas de ventilation mécanique, la formule de Penn State modifiée est la plus satisfaisante. Les besoins énergétiques journaliers de l’obèse peuvent être aussi évalués de façon empirique à la hauteur de 20 à 25 kcal/kg de poids ajusté.
Les besoins protéiques sont plus complexes à évaluer. En l’absence de recommandation à ce niveau, des apports protéiques quotidiens de 1,0–1,1 g/kg de poids réel en l’absence de maladie et de 2 g/kg de poids idéal en cas de maladie peuvent être conseillés.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *