Comment choisir son eau minérale?

 

Comment choisir son eau minérale ?

L’eau est un élément symbolisant la pureté, mais elle est également essentielle à la vie. En effet, en plus des molécules d’hydrogènes et d’oxygène qui la compose, ce liquide contient également des sels minéraux. La quantité de ces derniers varie néanmoins selon la nature de l’eau.

Les minéraux contenus dans l’eau

Les sels minéraux contenus dans l’eau se répartissent en deux groupes : les oligo-éléments et les minéraux. Le sélénium, le zinc, le cuivre, le phosphore, le magnésium constituent entre autres les composantes de l’eau. Il faut noter cependant que les minéraux comportés dans l’eau ne sont pas identiques à ceux présents dans les végétaux ou dans les produits d’origines animales. Ces éléments diffèrent en effet au niveau de leur biodisponibilité. Cette dernière définit la capacité de l’organisme à utiliser cette composante.

En raison de leur forme brute, les minéraux renfermés dans l’eau ne peuvent pas être transformés par le corps humain. Dans ce cas, le rein élimine ces composantes, car ils ne sont pas biodisponibles. Les végétaux ont par contre déjà transformé ces minéraux. Par conséquent, en consommant ces produits, le corps humain peut facilement récupérer les molécules des substances minérales. Cela est également le cas pour la viande. Malgré le fait que les minéraux qui constituent les produits d’origines animales soient plus élaborés pour l’organisme, les enzymes de l’intestin travaillent afin de faciliter leur assimilation.

Il est alors observé que les minéraux présents dans l’eau ne sont pas absorbés par l’organisme. Ils sont directement éliminés par le rein. Cette réaction explique d’ailleurs le fait selon lequel une personne urine un peu plus en consommant de l’eau riche en minéraux. Ainsi, il est nécessaire de savoir reconnaître la meilleure eau qu’il faut absorber.

Choisir son type d’eau

La première catégorie d’eau est celle qui est consommée toute la journée. Il faut néanmoins savoir choisir son type d’eau. L’eau plate est par exemple moins conseillée à cette fin. En effet, tous les minéraux renfermés par le corps vont être absorbés par l’eau plate qui quant à elle est pauvre en sels minéraux. Cela entraîne également l’abondance d’eau dans les cellules. Dans ce cas, un liquide légèrement salé est mieux indiqué afin de prévenir cet incident. Ce dernier contient effectivement des minéraux, mais en petites quantités. De ce fait, les eaux contenant moins de 300 mg/l de minéraux sont les plus conseillées. Certaines eaux ayant une concentration de moins de 150mg/l de sels minéraux sont considérées de très bonne qualité.

Consommée sous forme de cure, l’eau riche en sels minéraux est la mieux indiquée. Il faut cependant veiller à ce que ce traitement ne dépasse pas  trois semaines par an. Dans ce cas, le rôle du liquide est de détoxifier les cellules. Ce processus permet alors d’évacuer les toxines accumulées par les cellules grâce aux reins. Cela s’explique par le fait que les minéraux contenus dans l’eau sont absorbés par les cellules et sont par la suite éliminés au même titre que les substances toxiques de l’organisme.

 

Comprendre l’étiquette sur une bouteille d’eau

Plusieurs indications sont présentes sur une étiquette de bouteille d’eau minérale. Afin de connaître la meilleure eau à choisir, il faut se focaliser sur la mention : « extrait sec à 180 °C » ou « Résidu sec à 180 °C ». Cette indication souligne en effet la contenance en sels minéraux en milligrammes par litres. Il est à rappeler que les eaux comportant une concentration de minéraux à moins de 300 mg/l sont les plus saines. D’ailleurs, plusieurs marques proposent cette composition aux consommateurs. D’autres producteurs vont même jusqu’à 40mg/l de minéraux par bouteilles.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *