Aspects cliniques de l’utilisation de la lactoferrine en dentisterie


L’association de la lactoferrine avec l’immunité de la muqueuse orale.

-Le rôle préventif de la lactoferrine dans le développement des caries.
-Activité de la lactoferrine contre les pathogènes responsables des maladies parodontales.
-Rôle de la lactoferrine dans la prévention de la candidose orale.
La lactoferrine (Lf) est une protéine naturelle liant le fer et impliquée dans la coordination des réponses immunitaires spécifiques et non spécifiques chez l’homme. Elle présente des propriétés antimicrobiennes à large spectre contre les bactéries, les virus et les champignons. Grâce à sa forte affinité pour les ions ferriques (Fe+++), Lf est responsable du contrôle du stress oxydatif dans l’organisme et protège ainsi les cellules des lésions dues à l’oxygène. En outre, le Lf est une molécule immunomodulatrice naturelle qui régule l’activité du système immunitaire.
La lactoferrine présente dans la salive joue un rôle important dans le maintien de l’hygiène buccale. Elle exerce une fonction protectrice sur les surfaces muqueuses, qui constituent une barrière entre l’hôte et l’environnement extérieur. Ainsi, la Lf peut être considérée comme la protéine de première ligne de défense qui est associée à l’immunité des muqueuses orales.
De nombreuses études indiquent que la supplémentation en lactoferrine est sûre et bénéfique pour la santé humaine. L’objectif de cette revue est de discuter des effets de la Lf sur la microflore orale, en soulignant l’importance potentielle de cette protéine dans la thérapie dentaire et la prévention des maladies buccales.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *