La présence de tissu adipeux brun actif détermine la dépense énergétique induite par le froid et les profils d’oxylipine chez l’homme


Une exposition au froid à court terme peut aider les personnes qui possèdent de la graisse brune à brûler 15% de calories de plus que celles qui n’en ont pas, selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism de l’Endocrine Society.

Lire la suite…

Bilan en vitamine A et en fer des enfants avant et après le traitement de la malnutrition aiguë sévère non compliquée


Le traitement des enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère non compliquée est basé sur des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi (ATPE) et vise à retrouver rapidement les tissus corporels perdus tout en fournissant suffisamment de micronutriments pour restaurer les réserves corporelles diminuées.

Lire la suite…

Interaction entre les gènes impliqués dans la régulation de l’apport énergétique et l’alimentation dans l’obésité


• L’interaction gène-alimentation joue un rôle important dans la genèse de l’obésité et peut contribuer au traitement diététique de la maladie.
• La présence de polymorphismes dans les gènes MC4R, FTO et LEP est associée à une consommation accrue d’énergie et de lipides, favorisant la prise de poids corporel.
• La quantité de protéines ingérée interagit avec les gènes MC4R, FTO et la ghréline, la leptine et la cholécystokinine, et peut favoriser une augmentation ou une diminution de l’appétit, ou une récupération plus ou moins importante du poids corporel.
• Les polymorphismes de ces gènes sont associés à des comportements alimentaires inappropriés.
Source:
1 28 29 30 31 32 158