Activité antimicrobienne du cinnamaldéhyde sur les biofilms de Streptococcus mutans


En conclusion, cette étude a démontré que le cinnamaldéhyde présente une activité antimicrobienne contre la formation de biofilm de S. mutans en modulant son hydrophobicité, son agrégation, sa production d’acide, sa tolérance à l’acide et l’expression des gènes de virulence.

Par conséquent, le cinnamaldéhyde en tant que composé d’origine végétale naturelle peut être utile pour influencer l’activité antimicrobienne contre le biofilm de S. mutans. Étant donné que le biofilm de plaque est produit par de multiples systèmes de régulation, des études supplémentaires sont nécessaires pour une meilleure compréhension du mécanisme moléculaire sous-jacent à l’effet inhibiteur du cinnamaldéhyde sur la formation du biofilm de S. mutans.

Source:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6773874/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *