Vous avez mal au dents ? Les cabinets étant fermés, il vous faut contacter votre dentiste par téléphone. Mais sachez qu’en cette période d’épidémie de coronavirus tous les soins ne sont pas considérés comme urgents

Comme à ce stade de l’épidémie de coronavirus (Covid-19) tous les patients qui se présentent pour des soins dentaires sont potentiellement à risque, l’Association dentaire française a envoyé ses recommandations aux dentistes afin de limiter au maximum les interventions.

En période de confinement, pour limiter la transmission du coronavirus, il convient en effet de ne consulter qu’en cas d’urgence dentaire.
MAL AU DENTS : C’EST UNE URGENCE OU PAS ?
– Votre gencive est enflée
C’est un motif de prise en charge uniquement si :
— Le gonflement s’étend au-dessous de l’œil ou dans le cou
— Vous vous forcez à avaler votre salive
— Votre gencive saigne
C’est un motif de prise en charge uniquement si :
— Vous saignez suite à une intervention ou un choc
— Une dent a été expulsée
— Vous avez subi un choc (chute ou coup)
Cela peut être un motif de consultation si vous avez une dent cassée mais ce n’est pas prioritaire.
– Vous avez mal aux dents
— Cela peut être un motif de prise en charge si vous avez mal tout le temps avec, sur une échelle de 1 à 10, un seuil de douleur supérieur à 7.
INUTILE D’APPELER LE DENTISTE SI…
Toutes les autres affections dentaires ne sont donc pas des urgences. Comme le souligne l’Association dentaire française :
– Le rescellement de couronnes, bridges, définitifs ou provisoires et quelle que soit la situation clinique n’est pas une urgence.
– Une dent fracturée non douloureuse ou une fracture d’appareil amovible ne sont pas des urgences.
– Une carie non douloureuse ou avec une douleur modérée n’est pas une urgence.
– Une gingivite n’est pas une urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *