Une alimentation riche en tryptophane est associée négativement à la dépression et positivement liée à la cognition sociale

L’acide aminé essentiel tryptophane (TRP) est considéré comme un facteur de protection potentiel pour la santé physique et mentale.

Outre les effets positifs via le microbiote de l’intestin sur de nombreux processus physiologiques, le TRP est le précurseur du neurotransmetteur sérotonine (5-HT), jouant ainsi un rôle dans les troubles affectifs. La présente étude a étudié les effets d’un régime riche en TRP sur la dépression et sur l’un de ses endophénotypes, une altération de la cognition sociale, dans un échantillon de population. N = 482 sujets ont participé à une étude en ligne, évaluant la capacité à reconnaître correctement les états émotionnels de la région oculaire des visages (Reading the Mind in the Eye Test, RMET) et demandant des évaluations subjectives de la condamnabilité dans une tâche de jugement moral. De plus, l’apport habituel de TRP a été mesuré. Il a été émis l’hypothèse qu’un régime pauvre en TRP est associé à une dépression plus élevée et à de moins bonnes performances dans les tâches de cognition sociale. Les principales hypothèses pourraient être étayées. Cependant, contrairement aux attentes, l’effet de TRP sur la cognition sociale n’a pas été médié par la dépression. Les résultats montrent qu’une alimentation riche en tryptophane est un facteur de protection potentiel contre la dépression et est positivement liée au fonctionnement de la cognition sociale.

Source:

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0271531720305534

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *