Un nouvel inhibiteur de la kinase IkB atténue la maladie parodontale induite par la ligature chez la souris

Les proteines kinases sont impliquées dans plusieurs fonctions dans le corps humain, en revanche leurs mutations engendrent des conséquences drastiques en activant plusieurs voies de signalisations entre-autre la voie de l’inflammation entraînant une résorption de tissus osseux en parodontopathies.

la voie de l’inflammation est activée par phosphorylation des protéines kinases. Cet article met en avant l’inhibition des protéines kinases kappa b par IMD‐0354.

Source:

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jre.12615

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *