Prévalence élevée de la carence en vitamine B-12 avant et après une gastrectomie chez les patients atteints de cancer de l’estomac

La gastrectomie, une intervention chirurgicale pour le traitement du cancer de l’estomac, présente un défi important : la carence en vitamine B-12. Découvrez les résultats de l’étude « Prévalence élevée de la carence en vitamine B-12 avant et après une gastrectomie chez les patients atteints de cancer de l’estomac ». Misora Ao et son équipe ont examiné la fréquence de la carence en vitamine B-12 chez les patients avant et après la gastrectomie, mettant en lumière les implications de cette carence pour l’anémie post-gastrectomie.

Comprendre la carence en vitamine B-12:

La vitamine B-12 joue un rôle essentiel dans le fonctionnement du corps, de la formation des globules rouges au maintien du système nerveux. La gastrectomie perturbe l’absorption de cette vitamine en éliminant une partie de l’estomac. Ainsi, une carence en vitamine B-12 se développe.

Résultats de l’étude:

L’étude a inclus 22 patients avant la gastrectomie et 53 patients après la gastrectomie pour cancer de l’estomac. Les chercheurs ont évalué les niveaux de vitamine B-12, d’acide folique, d’homocystéine, les paramètres de l’anémie et l’apport alimentaire.

Les résultats ont montré une prévalence élevée de la carence en vitamine B-12 chez les patients avant et après la gastrectomie. Avant l’opération, trois patients présentaient une carence sévère, tandis que sept patients étaient en carence. Après la gastrectomie, 19,0 % des patients avaient une carence sévère en vitamine B-12, et 52,4 % étaient en carence.

L’étude a également souligné la coexistence de la carence en vitamine B-12 et de la carence en fer, rendant le diagnostic de l’anémie post-gastrectomie plus complexe. Les niveaux d’homocystéine étaient inversement liés à ceux de vitamine B-12, et la carence en vitamine B-12 et l’anémie par carence en fer étaient présentes malgré un volume corpusculaire moyen dans la plage de référence.

Implications et recommandations:

Ces résultats mettent en évidence l’importance de traiter la carence en vitamine B-12 chez les patients subissant une gastrectomie pour un cancer de l’estomac. La détection précoce et le traitement sont essentiels pour éviter les complications et améliorer le bien-être général.

Il est recommandé de mesurer les niveaux de vitamine B-12 chez les patients présentant une anémie post-gastrectomie, en raison de la coexistence de la carence en vitamine B-12 et de la carence en fer. Cette mesure devrait être intégrée aux analyses de sang de routine pour un diagnostic précis et une intervention rapide.

En outre, les professionnels de santé devraient envisager la supplémentation en vitamine

B-12 avant et après la gastrectomie. Cette approche permet de réduire le risque de complications liées à la carence en vitamine B-12, améliorant ainsi les résultats postopératoires et la qualité de vie des patients.

Conclusion:

L’étude révèle une prévalence élevée de la carence en vitamine B-12 chez les patients avant et après la gastrectomie pour un cancer de l’estomac. Ces résultats soulignent l’importance d’une gestion proactive des niveaux de vitamine B-12 chez ces patients. Les professionnels de santé doivent rester vigilants dans le dépistage de cette carence, compte tenu de la coexistence de l’anémie par carence en fer. L’intégration de la mesure de la vitamine B-12 dans les analyses de sang de routine permettra un diagnostic précis et une intervention adéquate. En traitant la carence en vitamine B-12 dès les premiers stades, les professionnels de santé peuvent optimiser les soins postopératoires et améliorer le bien-être à long terme des patients ayant subi une gastrectomie pour un cancer de l’estomac.

Source : https://apjcn.nhri.org.tw/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *