Nutrition et troubles du comportement : dépression et anxiété.

Une nutrition sous-optimale a été impliquée dans la pathologie sous-jacente des troubles du comportement et peut entraver le traitement et la guérison. Ainsi, l’optimisation de l’état nutritionnel devrait faire partie du traitement de ces troubles et est probablement importante pour la prévention. L’objectif de cet examen narratif est de décrire la charge globale et les caractéristiques de la dépression et de l’anxiété, et de résumer les preuves récentes concernant le rôle de l’alimentation et de la nutrition dans la prévention et la gestion de la dépression et de l’anxiété. Les données actuelles suggèrent que des habitudes alimentaires saines, conformes aux recommandations alimentaires et aux besoins en nutriments, peuvent contribuer à la prévention et au traitement de la dépression et de l’anxiété. Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour mieux comprendre comment les mécanismes biologiques liés à l’alimentation et à la nutrition affectent les troubles du comportement, pour aider au développement d’interventions nutritionnelles efficaces fondées sur des preuves, pour réduire l’impact de ces troubles et promouvoir le bien-être des personnes concernées.

Les détails :https://academic.oup.com/nutritionreviews/article/79/3/247/5843529?login=false

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *