L’exercice : Un moyen possiblement efficace d’améliorer l’état nutritionnel en vitamine D

La carence en vitamine D est devenue un problème de santé publique très répandu en raison de ses effets néfastes potentiels sur la santé. En général, le statut nutritionnel de la vitamine D dépend de l’exposition au soleil et de l’apport alimentaire ou complémentaire. Cependant, des études récentes ont montré que l’exercice physique pouvait influencer les taux de 25(OH)D circulants, bien que les résultats ne soient pas concluants. Dans cette revue, nous nous sommes concentrés sur l’effet de l’exercice sur les métabolites circulants de la vitamine D et leurs mécanismes possibles. Nous avons constaté que l’exercice d’endurance peut augmenter de manière significative les taux sériques de 25(OH)D chez les personnes présentant une carence en vitamine D, mais n’a pas d’effet significatif chez les personnes présentant une carence en vitamine D. Cet avantage n’a pas été observé avec l’exercice de résistance. Ce bénéfice n’a pas été observé avec l’entraînement de résistance. Seul l’exercice d’endurance chronique peut augmenter de manière significative le taux sérique de 1,25(OH)2D, et l’effet peut dépendre du sexe. L’exercice peut influencer les niveaux de 25(OH)D dans la circulation en régulant soit les métabolites de la vitamine D stockés dans les tissus, soit l’utilisation par les tissus cibles. Les effets de l’exercice sur les taux de 25(OH)D dans la circulation peuvent dépendre de nombreux facteurs, tels que l’état nutritionnel en vitamine D, le type et l’intensité de l’exercice, et le sexe. Par conséquent, des recherches supplémentaires sur les effets et les mécanismes de l’exercice sur les métabolites de la vitamine D sont nécessaires.

Source :https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35807833/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *