Les rôles essentiels du zinc, du sélénium et du magnésium dans la santé immunitaire

Dans le monde complexe de la physiologie humaine, il existe des oligo-éléments essentiels qui jouent un rôle central dans le maintien de notre santé et de notre immunité. Dans ce billet de blog, nous explorons la science derrière les rôles essentiels du zinc, du sélénium et du magnésium dans le renforcement de notre système immunitaire. Ces minéraux ne sont pas seulement cruciaux pour divers processus biologiques, mais possèdent également des propriétés antivirales et immunitaires remarquables.

Zinc : Un stimulant immunitaire multifonctionnel
Le zinc est un oligo-élément qui orchestre les fonctions de plus de 2000 enzymes et 750 facteurs de transcription impliqués dans divers processus biologiques, notamment l’immunité, la croissance et le développement. Une de ses propriétés antivirales remarquables est sa capacité à inhiber l’enzyme ARN polymérase ARN-dépendante, un acteur clé dans la réplication du SARS-CoV-2, le virus responsable du COVID-19. Cette propriété fait du zinc un candidat intrigant dans la lutte contre les infections virales.

Le zinc agit également comme un gardien de nos barrières immunitaires, soutient l’activité des cellules tueuses naturelles, aide à la croissance et à la différenciation des cellules immunitaires innées et influence la production de protéines du complément et d’interféron-γ. Ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes contribuent également à la santé immunitaire. Des études ont montré que la carence en zinc augmente le risque de troubles inflammatoires, d’infections et de pneumonies virales, en particulier dans des populations vulnérables comme les enfants et les personnes âgées. Notamment, la supplémentation en zinc a été trouvée pour réduire la gravité et la durée des rhumes et des pneumonies virales, offrant ainsi de l’espoir dans la gestion du COVID-19, en particulier pour les individus à risque de carence en zinc.

Sélénium : L’allié du système immunitaire
Le sélénium est un autre oligo-élément essentiel qui soutient la fonction immunitaire et l’équilibre redox dans le corps. Il module à la fois l’immunité innée et adaptative en régulant la production d’interférons, en influençant l’activité des cellules tueuses naturelles et des lymphocytes T, et en contribuant à la production d’anticorps. La carence en sélénium peut augmenter le risque et la gravité des infections pulmonaires virales, en particulier chez les nourrissons au cours de leurs six premières semaines de vie.

Maintenir des niveaux optimaux de sélénium grâce à une alimentation équilibrée peut protéger contre diverses infections virales. De plus, la supplémentation alimentaire en sélénium a été montrée pour renforcer les réponses immunitaires innées antivirales, réduisant la pathogénicité d’infections telles que la grippe aviaire. Cela suggère que la supplémentation en sélénium peut être une approche rationnelle pour la gestion des infections virales, y compris le COVID-19, chez les individus présentant une carence en sélénium.

Magnésium : Le régulateur immunitaire méconnu
Le magnésium, souvent négligé dans les discussions sur la santé immunitaire, est un minéral crucial pour de nombreuses fonctions physiologiques. Il joue un rôle dans la bioénergétique, les réponses immunitaires et l’équilibre acido-basique. Le magnésium est également impliqué dans le métabolisme des acides nucléiques, la réplication de l’ADN, l’activation des leucocytes et la liaison des antigènes aux macrophages, ce qui en fait un élément essentiel de la fonction immunitaire.

Intéressant, le magnésium peut protéger l’ADN contre les dommages oxydatifs et réduire la production d’anions superoxydes nuisibles. Les carences en magnésium ont été liées à une susceptibilité accrue aux infections récurrentes des voies respiratoires supérieures. De plus, la carence en magnésium peut favoriser une inflammation chronique de faible intensité en favorisant la production de cytokines pro-inflammatoires et de radicaux libres. Une structure et une fonction pulmonaires saines dépendent également de niveaux de magnésium adéquats.

Bien que l’importance du magnésium pour la santé immunitaire soit bien établie, il reste encore beaucoup à apprendre sur son impact potentiel sur les infections respiratoires virales cliniques. Les recherches dans ce domaine pourraient éclairer le rôle de la supplémentation en magnésium dans le renforcement de nos défenses immunitaires contre les virus respiratoires.

Conclusion :
Dans la quête d’une santé immunitaire robuste, le zinc, le sélénium et le magnésium émergent comme des héros méconnus. Ces oligo-éléments essentiels ne soutiennent pas seulement diverses fonctions immunitaires, mais possèdent également des propriétés antivirales qui offrent de l’espoir dans la lutte contre les infections virales, y compris le COVID-19. Veiller à un apport adéquat de ces minéraux grâce à une alimentation équilibrée ou à la supplémentation, si nécessaire, peut être une stratégie avisée pour renforcer nos défenses immunitaires et promouvoir le bien-être général. Alors que la science continue de dévoiler les subtilités de la santé immunitaire, l’importance de ces oligo-éléments ne peut être sous-estimée.

Source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1521661620302825?via%3Dihub

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *