Les prébiotiques dans la nutrition infantile

Les oligosaccharides prébiotiques présents dans le lait maternel agissent comme une nourriture pour les bonnes bactéries (probiotiques).

Les bonnes bactéries présentes dans l’intestin fermentent ces fibres pour produire des composés qui ont plusieurs effets bénéfiques sur la santé, tels que le renforcement de l’immunité chez les nourrissons, la réduction de l’incidence des infections nécessitant des antibiotiques, des selles molles, la réduction de la constipation et la réduction de l’incidence et de la sévérité des allergies (allergie alimentaire, allergie cutanée et même allergique respiratoire).
Les oligosaccharides prébiotiques, également connus sous le nom d’Oligosaccharides du lait maternel (HMO), constituent le plus grand groupe de composants du lait maternel qui soutient le développement du système immunitaire.
Des essais cliniques sur ce mélange unique de scGOS et de lcFOS (galacto-oligosaccharides à chaîne courte et fructo-oligosaccharides à chaîne longue), ont démontré une réduction de l’incidence de la diarrhée, du rhume, de la toux et de l’otite. et allergie, etc.
Cependant, pour les nourrissons qui n’ont pas commencé avec des aliments complémentaires, le lait maternel est la meilleure source naturelle de ces fibres prébiotiques.
Rappel: Les probiotiques sont des microorganismes vivants tels que les lactobacilles, les bifidobactéries, etc., présents dans l’intestin d’un individu, tandis que les prébiotiques sont des composants alimentaires non digestibles qui favorisent la croissance de bactéries utiles (probiotiques) dans l’intestin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *